Zarif: Si les États-Unis quittent l’accord nucléaire, l’Iran peut soit le quitter ou prendre d’autres options

Téhéran, le 29 septembre, IRNA - Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a déclaré jeudi que si les États-Unis se retirent de l'accord nucléaire de 2015, l'Iran optera également pour son retrait de l'affaire ou prendra d'autres options.

99
PARTAGER

SHAFAQNA – Les États-Unis seront en meilleure situation si l’engagement nucléaire est maintenu, a déclaré Zarif dans un entretien avec Aljazeera.

« Si les États-Unis quittent le PAGC, l’Iran aura d’autres options disponibles», a déclaré Zarif.

En ce qui concerne les relations entre l’Iran et l’Arabie saoudite, le haut diplomate iranien a déclaré: « Téhéran est prêt à dialoguer avec Riyad sur les désaccords régionaux.»

L’Iran a toujours essayé d’établir la stabilité dans la région, mais l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis l’ont compromise, a-t-il déclaré, notant que l’Arabie saoudite devrait cesser d’exporter le terrorisme et l’extrémisme.

Touchant à la crise au Qatar, Zarif a déclaré que les politiques de l’Arabie saoudite vis-à-vis du Qatar ne sont pas positives.

Il a réitéré le soutien de l’Iran à la médiation du Koweït.

L’Arabie saoudite, l’Égypte, les Émirats arabes unis et Bahreïn ont coupé leurs relations avec le Qatar en juin, alléguant que le petit royaume arabe soutenait le terrorisme, mais Doha a catégoriquement rejeté les accusations.

Plus tard, les pays ont fixé 13 conditions pour reprendre les liens avec Doha, y compris celle de couper ses relations avec l’Iran, mais Doha a rejeté toutes les allégations, notant que de telles conditions contrevenaient à la souveraineté du pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here