PARTAGER

SHAFAQNA – Press TV : Les avions de combat de la coalition saoudo-américaine ont bombardé à 15 reprises plusieurs quartiers résidentiels dans le district de Kushar, qui fait partie de la province de Hajjah.

Selon les premières estimations, 20 femmes et enfants ont été tués ou blessés dans ces raids et des recherches pour retrouver les victimes ont été entreprises, rapporte le site d’information yéménite al-Masirah.

Talan, dans le centre du district de Kushar, a été bombardée. Cinq bâtiments résidentiels ont été détruits. Les appareils de la coalition ont également visé les ambulances qui comptaient se rendre sur place pour secourir les survivants.

À lire aussi : A l’Assemblée, un député a brandi une banderole « la France tue au Yémen »

Vendredi dernier, une famille entière, composée de douze membres, a trouvé la mort lors d’un bombardement de Kushar.

L’ONU est de nouveau alarmée par les activités militaires qui se déroulent à Hajour et par les conséquences humanitaires de la violence sur les civils au Yémen. Le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) a déclaré que les civils continuent de payer un lourd tribut au conflit au Yémen. En moyenne, pendant l’année 2018, près de 100 morts ou blessés civils ont été enregistrés chaque semaine. En effet, selon le rapport de suivi des impacts sur les civils pour 2018, plus de 4 800 civils ont été tués et blessés au cours de l’année, faisant en moyenne 93 victimes civiles par semaine, rapporte le site des Nations unies.

Par ailleurs, selon l’agence de presse Saba.net, le porte-parole des forces armées yéménites a appelé l’ONU à reconnaître l’Arabie saoudite et ses mercenaires comme les responsables de la violation des accords de Stockholm et de la poursuite du blocus au Yémen.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here