PARTAGER

SHAFAQNA – Oumma : La scène touchante a ému les réseaux sociaux : un père yéménite âgé, que les vicissitudes de la vie, le temps qui passe et les tourments de la guerre n’ont pas épargné, a oublié sa fatigue pour porter sur son dos son fils handicapé, fraîchement diplômé du Centre Al-Noor.

C’est à Farouk Muqbel, un photojournaliste présent à Sanaa, lors de la cérémonie de remise de diplômes qui clôturait l’année de cet établissement éducatif spécialisé, que l’on doit d’avoir immortalisé le moment.

À lire aussi: Yémen: une «guerre oubliée» mise en lumière par la photographe Thana Faroq

Réalisée dans l’enceinte du Centre Al-Noor qui, depuis ses origines en 1967, a vocation à dispenser annuellement un enseignement à plus de 200 enfants atteints de déficiences visuelles, cette vidéo témoigne de la fierté éprouvée par un père vieillissant à l’égard de son enfant plus vulnérable que les autres.

En 2016, plusieurs mois après le déclenchement d’un conflit mortifère auquel le Yémen paye un lourd tribut, le directeur de l’établissement révélait à l’ONG Human Rigths Watch que l’armée houthiste, en 2015, avait pris ses quartiers à l’intérieur de la maternelle et placé des gardes devant l’entrée des locaux.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here