PARTAGER
blocus saoudien, Yémen

SHAFAQNA – Iqna : Selon les estimations, toutes les 10 minutes, un enfant de moins de cinq ans meurt de faim à cause du blocus saoudien contre le Yémen, alors que le taux de mortalité des nouveau-nés reste élevé, a averti le ministre de la Santé du gouvernement du Salut national du Yémen, Taha al-Mutawakel.

S’exprimant lors d’une cérémonie officielle samedi à l’hôpital Al-Sabeen de Sana’a, la capitale du Yémen, Al-Mutawakel a également indiqué que six nouveau-nés meurent toutes les deux heures en raison de la détérioration de la situation sanitaire dans ce pays dévasté par plus de quatre années de guerre.
“Nous ne demandons pas des jouets ou des consoles de jeux vidéo, nous demandons des incubateurs et d’autres dispositifs connexes pour donner aux enfants le droit de vivre”, a déclaré le ministre yéménite, cité par le réseau local Al Masirah.
Al-Mutawakel a également blâmé les organisations de défense des droits humains pour la “situation tragique” au Yémen. “Cessez de verser des larmes pour nos enfants qui sont assassinés, tant que vos rapports internationaux ne seront pas crédibles, cette situation tragique ne pourra pas être atténuée “, a-t-il dit.
Il a également reproché aux entités internationales d’avoir dilapidé les fonds alloués au Yémen sur les véhicules et les services, plutôt que d’alléger les souffrances des Yéménites.
Al-Mutawakel a également pointé du doigt les Nations Unies (ONU) pour ne pas avoir ouvert un couloir aérien d’aide médicale pour servir les Yéménites assiégés par la mer, la terre et l’air par l’Arabie saoudite et ses alliés.
Le ministre a confirmé jeudi que 100 000 enfants yéménites meurent chaque année d’attaques saoudiennes, de maladies et d’épidémies, ainsi que de malnutrition et de manque de médicaments, suite au siège imposé en novembre 2016, presque un an après le déclenchement de l’agression.
Le Saoud justifie le blocus en disant que c’est pour faire pression sur le mouvement populaire d’Ansarola, mais les organisations humanitaires ont indiqué que la population civile, les enfants entre autres, a été la plus affectée par cette action et les bombardements saoudiens.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here