PARTAGER
Israël

SHAFAQNA – Le Muslim Post : « Nous avons décidé de ne pas présenter le plan de paix (ou des éléments de celui-ci) avant les élections en Israël », a tweeté Jason Greenblatt, conseiller spécial de Donald Trump, après des propos ambigus du président américain sur ce thème lors du récent sommet du G7.

Interrogé à l’occasion d’une rencontre avec le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi sur le calendrier de présentation de ce document, M. Trump avait semé le doute. « Je pense que vous pourriez voir à quoi ressemble cet accord avant l’élection », avait-il lancé.

À lire aussi : Plan de paix américain : Paris insiste sur la solution à deux Etats

En juin, les dirigeants palestiniens ont boycotté la présentation à Bahreïn du volet économique du plan de paix américain, qui fait notamment miroiter 50 milliards de dollars d’investissements dans les Territoires palestiniens et les pays arabes voisins sur dix ans.

Les dirigeants palestiniens ont coupé tout contact formel avec la Maison Blanche depuis que M. Trump a reconnu Jérusalem comme la capitale d’Israël, alors que les Palestiniens espèrent faire de Jérusalem-Est, secteur de la Ville sainte occupé et annexé par Israël, la capitale de l’Etat auquel ils aspirent.

Chef du gouvernement israélien entre 1996 et 1999, puis à nouveau depuis 2009, Benjamin Netanyahu a remporté les législatives d’avril, mais, incapable de former une coalition, a choisi de convoquer de nouvelles élections.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here