PARTAGER
Grand Ayatollah Sistani

SHAFAQNA – Le bureau de l’Autorité religieuse suprême a publié aujourd’hui une déclaration concernant la rencontre de son Éminence avec le représentant du Secrétaire général des Nations Unies en Irak.

Le bureau du Grand Ayatollah Sistani a publié aujourd’hui (dimanche) une déclaration annonçant que son Éminence a reçu la Représentante spéciale du Secrétaire général de l’ONU en Irak, Jeanine Hennis-Plasschaert, et lors de la réunion, il a évoqué ses positions sur un certain nombre des questions importantes.

Premièrement, les élections législatives qui se tiendrait l’année prochaine sont d’une grande importance et les conditions nécessaires doivent être faites pour que les résultats des élections possèdent un degré élevé de crédibilité, afin d’encourager les citoyens à y participer largement, et à cette fin, cela doit être fait conformément à une loi juste et équitable et loin des intérêts personnels de certaines factions et partis politiques. Donc, il faut observer le processus de transparence à ses différentes étapes et faire un contrôle sérieux, en coordination avec le département compétent du Conseil des Nations Unies.

Les élections anticipées ne sont pas l’objectif, mais le bon moyen de sortir pacifiquement de l’impasse actuelle à laquelle le pays est confronté en raison de l’accumulation de crises politiques, économiques, de sécurité, de santé, de services et d’autres, il est donc essentiel que les citoyens profitent de cette occasion pour reconsidérer leurs choix politiques et pour choisir librement et loin de toute pression leurs futurs représentants à la Chambre des représentants, afin qu’ils aient le pouvoir de travailler pour résoudre les problèmes et les crises.

À lire aussi: Beyrouth: Réunion de la délégation du bureau du Grand Ayatollah Sistani au Liban avec les familles des martyrs de l’explosion

De nouveaux retards dans la tenue d’élections sans fournir les conditions nécessaires à son succès d’une manière dont les résultats ne sont pas convaincants pour la plupart des citoyens, peuvent aggraver les problèmes du pays et, Dieu pardonne, nous conduire à une situation qui menace l’unité et l’avenir du pays, et les gens regretteront toutes les partis concernés qui sont au pouvoir dans la situation actuelle.

Deuxièmement, le gouvernement actuel est appelé à poursuivre et à faire progresser vigoureusement et résolument les mesures qu’il a prises pour mettre en œuvre la justice sociale, notamment en prenant le contrôle des passages frontaliers, en améliorant les performances des forces de sécurité afin d’accroître leur discipline professionnelle, et en exerçant l’autorité du gouvernement, collectant des armes illégales, et ne permettant pas la division des régions du pays sous le contrôle de groupes spécifiques par des forces armées et sous divers titres et loin de faire appliquer les lois applicables.

Le gouvernement est également appelé à prendre des mesures sérieuses et exceptionnelles pour lutter contre la corruption et ouvrir d’autres grandes affaires dans ce domaine sur la base de mesures juridiques et à l’écart de tout choix, afin de punir équitablemen tout corrupteur et d’enlèvement des droits de la nation par lui, dans toutes les situations où il se trouve et avec n’importe quel soutien.

Le gouvernement est également prié de prendre toutes les mesures nécessaires pour identifier tous ceux qui, depuis le début du mouvement populaire de l’année dernière, ont commis des actes criminels, y compris des meurtres, des agressions, etc., contre des manifestants, des forces de sécurité et des civils innocents et ont pillé le public. et les propriétés privées, en particulier les factions de kidnappeurs cachées derrière les récents assassinats.

L’exécution de la justice pour tous ceux qui ont commis ces crimes est une exigence nécessaire qui doit un jour être satisfaite, et c’est le moyen efficace d’empêcher que de tels crimes ne se reproduisent et qu’ils ne reviennent à des conditions similaires.

Troisièmement, la préservation de la souveraineté nationale, la prévention de sa violation et la résistance à l’ingérence étrangère dans les affaires intérieures du pays et l’élimination des dangers de la désintégration sont des responsabilités publiques et elles appellent à une position nationale unifiée sur une variété de questions qui nuisent actuellement aux grands intérêts des Irakiens et dans le futur. Cela n’est pas possible à l’ombre des différences et en suivant des intérêts personnels, partisans ou régionaux, de sorte que les différentes parties sont tenues d’augmenter le niveau de responsabilité nationale et de ne pas manquer de la souveraineté, de la stabilité et de l’indépendance du pays de sa décision politique sous tout prétexte.

24 Muharram / 1442 AH

Le bureau du Grand Ayatollah Sistani – Najaf Ashraf

Version Anglaise

Version Espagnole

Version Persane

Version Arabe 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here