PARTAGER

SHAFAQNA – Oumma : Les récits historiques ne sont pas tous émaillés d’épisodes tragiques et funestes. Ils sont aussi marqués par des actes forts, d’une grande noblesse de cœur, telle la promesse du Prophète Muhammad aux chrétiens, en 628 de notre ère. Une promesse éternelle et universelle, reflet de l’humanisme du Messager de Dieu.En 628, des moines chrétiens du monastère Sainte-Catherine, situé en Egypte, sollicitèrent sa bienveillante protection.

Le Prophète accéda à leur requête, à travers une charte proclamant que les chrétiens étaient ses alliés et ses citoyens,leur garantissant des droits inaliénables. Les musulmans devaient y obéir, sous peine de violer une alliance divine. Grâce à cette promesse, des chrétiens furent protégés, sans obligations, et leurs trésors religieux sauvegardés par les musulmans.

Lire aussi: Islam et christianisme en Arabie saoudite

Extraits de la charte Muhammadienne des droits de l’Homme avant l’heure :

« Ceci est un message de Muhammad ibn Abdoullah, constituant une alliance avec ceux dont la religion est le christianisme. Moi-même et mes fidèles, nous nous portons à leur défense, car les chrétiens sont mes citoyens. Et par Dieu, je résisterai contre quoi que ce soit qui les contrarie. Nulle contrainte sur eux, à aucun moment.

Nul ne doit jamais détruire un édifice religieux leur appartenant. Quiconque en vole quoi que ce soit viole l’alliance de Dieu et désobéit à Son prophète. Les chrétiens sont mes alliés et sont assurés de mon soutien.

Les musulmans doivent se battre pour eux si besoin est. Leurs églises sont sous la protection des musulmans. Nul musulman ne doit violer cette alliance jusqu’au Jour du Jugement dernier ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here