Vatican: L’Ayatollah Arafi a rencontré le pape François

by Pey Bahman Z
Vatican, pape François, L'Ayatollah Arafi

SHAFAQNA –Le chef des séminaires islamiques iraniens, l’Ayatollah Alireza Arafi, a rencontré lundi au Vatican, le pape François, chef de l’Église catholique.

L’éminent religieux iranien a présenté au pape des artefacts raffinés de sa ville natale de Meybod, dans la province de Yazd, et de la ville sainte de Qom. Après cela, les deux personnalités religieuses ont eu des entretiens privés, selon PressTV.

La visite de l’Ayatollah Arafi au Saint-Siège a coïncidé avec les commémorations du 33e anniversaire de la disparition de l’Imam Khomeiny, le défunt fondateur de la République islamique d’Iran.

Dimanche soir, Arafi a rendu visite au Centre islamique Imam Mahdi où il a rencontré des membres de la communauté chiite de Rome, où le religieux a assisté à une commémoration du défunt chef de la révolution iranienne de 1979.

À lire aussi: Invitation officielle du Vatican d’un religieux chiite à la Commission internationale

La commémoration qui s’est tenue au Centre islamique Imam Mahdi a également réuni des diplomates iraniens et des représentants de la communauté palestinienne de Rome. Il y avait beaucoup d’anticipation au centre pour la visite de l’Ayatollah Arafi.

En novembre 2020, l’Ayatollah Arafi a envoyé une lettre au Saint-Siège dans laquelle il a exprimé ses inquiétudes concernant les insultes faites contre le Prophète Mohammad (paix sur lui) et la haine exprimée par certains magazines, journalistes et personnalités politiques dans différentes sociétés.

En réponse à la lettre, trois mois plus tard, le pape François a répondu au religieux iranien en disant qu’il était préoccupé par les personnes touchées par les agressions et les insultes de personnalités, de symboles et de sentiments religieux.

L’Iran et le Vatican ont établi des relations diplomatiques complètes en 1954 et le lien est resté ininterrompu depuis.

 

Source: IQNA

You may also like

Leave a Comment

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.