PARTAGER

SHAFAQNA – Sputnik : Depuis la diffusion de cet enregistrement il y a quelques jours, l’école Thyregod, située dans la ville danoise de Vejle, essuie une pluie de critiques. La vidéo montre notamment un garçon d’ascendance africaine portant des vêtements musulmans qui apprend aux élèves danois à faire une prière islamique. Suivant son exemple, les élèves et leur institutrice s’incline à plusieurs reprises avant de s’agenouiller et de se prosterner tout en répétant les mots «Allahu Akbar».

Bien que la vidéo ait été mise en ligne la semaine dernière, la chaîne de télévision TV 2 Danemark a découvert qu’elle avait été tournée en novembre 2018. Le directeur de l’école, Gert Hougaard, a expliqué à la chaîne qu’une femme soudanaise avait été priée de ne pas filmer la scène. Toutefois, malgré l’interdiction, elle l’a fait et a posté la vidéo il y a peu.

M.Hougard a également précisé que la leçon s’était déroulée dans le cadre d’une semaine thématique intitulée «Connaître ta vie», au cours de laquelle des enfants devaient prendre connaissance de différents modes de vie. L’enseignante avait son «soutien total».

La réaction des internautes à la vidéo ne s’est pas fait attendre. Certains ont qualifié l’établissement d’«école coranique» et ont évoqué une tentative d’«endoctriner» les élèves danois. D’autres ont jugé que non seulement l’institutrice, mais aussi la direction de l’établissement devraient être licenciés.

«J’espère que l’enseignante ne retrouvera jamais de travail et sera privée de tous les services publics!»

Toutefois, d’autres ont apprécié cette tentative de montrer aux élèves que «les étrangers ne sont pas des ennemis mais des autres».

À lire aussi : Danemark : pour garder la nationalité, il faudra serrer la main

«Énorme respect pour une enseignante qui crée une certitude sur la diversité plutôt que sur le terrorisme! Un véritable être humain!», a estimé un autre.

Connu pour ses prises de position antimigrants, Martin Henriksen, membre du Parti populaire danois, a également réagi à cette vidéo. Il a déclaré avoir envoyé à l’école une demande écrite d’explications sur les raisons pour lesquelles les enfants devraient apprendre les coutumes religieuses de l’islam. L’homme politique s’est dit très mécontent de la réponse qu’il a reçue du directeur, Gert Hougaard.

En particulier, M.Henriksen voulait savoir si la direction de l’établissement avait reçu l’autorisation de la part des parents pour que des rituels islamiques soient enseignés à leurs enfants.

«J’ai demandé au directeur de l’école d’expliquer si, outre l’apprentissage des prières musulmanes, les élèves danois de l’école apprennent également qu’il existe un contrôle religieux et social considérable au sein de l’islam», a-t-il ajouté.

Il s’est enfin enquis auprès de M.Hougaard si le Notre-Père était également enseigné aux écoliers musulmans.

L’islam est la religion minoritaire la plus répandue au Danemark. Selon les chiffres de 2018, plus de 300.000 personnes, soit 5,3% de la population danoise, sont musulmanes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here