PARTAGER
Guinée, islam, saint coran

SHAFAQNA – Guineematin: Ce lieu de culte, construit par les habitants de la localité, a été inauguré le vendredi dernier, 8 janvier 2021. Les autorités administratives et communales, les autorités religieuses, ainsi que de nombreux fidèles musulmans ont pris part à la cérémonie, a constaté un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

Lancés le 6 décembre 2015, les travaux de construction de cette mosquée ont duré 5 ans. Ils ont été financés sous fonds propres par les fils résidents et ressortissants de Yérandè, qui sont aujourd’hui fiers de voir l’aboutissement de ce projet. Selon leur porte-parole, Elhadj Amadou Ly, enseignant à la retraite, cette maison de culte « couvre une superficie de 444,15 mètres carrés, et comprend : une Salle de prière, un magasin, trois vérandas, quatre minarets de 19,12 mètres de hauteur, et une large cour sécurisée par une clôture en dur.

Elle est électrifiée par deux sources d’énergie. En plus, elle dispose de locaux annexes tels que la petite mosquée appelée Djarrud et un bloc de latrine de quatre cabines. Elle peut abriter plus de 500 fidèles », a-t-il indiqué, précisant que cette mosquée est entourée de plusieurs foyers coraniques, dont un pour la mémorisation du saint coran.

Au nom de la notabilité de Yérandè, Thierno Yaghouba Baldé a remercié tous ceux qui ont effectué le déplacement pour participer à l’inauguration de cette mosquée, tout en se réjouissant du bon déroulement de la cérémonie. « Nous remercions les autorités, les leaders religieux, les confréries religieuses, les sages et tous les fidèles musulmans qui ont pris part à ce grand événement.

La cérémonie s’est très bien déroulée grâce à la bénédiction des sages de Yérandè, des sages de Fouta et de tous les fidèles musulmans de Guinée. Et, nous avons mis cette occasion à profit pour faire des bénédictions pour la paix et le développement de notre pays. Nous demandons à la population du quartier Tata 2 en général et celle de Yérandè en particulier, de fréquenter et d’entretenir ce grand édifice qui est l’œuvre des fils résidents, ressortissants et des personnes de bonne volonté », a dit ce sage de la localité.

Elhadj Thierno Mamadou Badrou Bah, inspecteur régional des affaires religieuses et premier imam de la mosquée de Karamoko Alpha mo Labé

A noter que c’est l’inspecteur régional des affaires religieuses et grand imam de Labé, Elhadj Mamadou Badrou Bah, qui a officié la première prière de vendredi dans cette nouvelle mosquée. Le leader religieux a salué cette action des habitants de Yérandè, avant d’encourager les citoyens à consentir davantage d’efforts en faveur du rayonnement de l’islam dans la région.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here