PARTAGER

SHAFAQNA – IQNA : Selon dailysabah, ravi de cette découverte, Emin Selçuk Taşer, assistant de recherche à la faculté d’architecture de l’Université de Mardin Artuklu, a déclaré aux journalistes qu’il pensait que les ruines appartenaient à la mosquée Muhammed El-Gazi (Ghazi Muhammad).

Le mur de soutènement se serait effondré à la suite de fortes pluies dans le district d’Artuklu.

Taşer a noté qu’ils avaient vu une structure en forme de dôme sur de vieilles images de la région et qu’ils cherchaient des traces du bâtiment dans la région.

Pendant l’empire ottoman, la région était utilisée comme une place avec une maison de ville, un bâtiment municipal et une caserne.

“Nous ne pouvions pas y croire, nous étions si heureux de voir la mosquée”, a déclaré Taşer, ajoutant qu’ils pensaient que la mosquée aurait été détruite il y a au moins 100 ans.

À lire aussi : Erdogan demande la réouverture d’une mosquée à Athènes en échange d’un séminaire orthodoxe

Le professeur Murat Çağlayan, directeur de la Commission nationale pour l’UNESCO en Turquie, a indiqué qu’un livre écrit par Abdülgani Efendi en 1930 se réfère à la mosquée Muhammed El-Gazi et mentionne également le fait qu’il y ait une tombe.

Çağlayan a déclaré qu’ils pensaient que la mosquée avait été construite aux XVIIe et XVIIIe siècles en fonction de la taille des pierres utilisées pour la construire.

Les responsables espèrent pouvoir retrouver plus de vestiges de la mosquée après avoir pu rassembler les pierres qui se trouvaient sous le mur de soutènement effondré.

Ghazi Muhammad, également appelé Qazi Mullah, a été le premier imam de l’imamat du Caucase au Daghestan à s’être battu contre les forces russes pendant la guerre de Murid.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here