Un vote autorise la première mosquée de Winkler (Manitoba)

117
PARTAGER

SHAFAQNA – L’ouverture de la première mosquée de Winkler a été approuvée à l’unanimité mardi par le conseil municipal de cette petite ville située au sud-ouest de Winnipeg. Les conseillers municipaux ont assisté à une présentation publique faite par l’Association islamique du Manitoba qui milite pour obtenir un espace commercial dans la communauté qui puisse être utilisé comme mosquée.

L’association aimerait modifier le zonage d’un édifice commercial à un étage de l’avenue Mountain où les fidèles se réunissent déjà.

« Ce n’est qu’une installation où ils peuvent se rencontrer en tant que communauté et avoir leurs séances de prière pour les femmes et les hommes séparément », a déclaré le maire de Winkler, Martin Harder, qui appuie la demande de construction de la mosquée. « Les gens qui vivent dans la communauté ont la liberté de vivre leur religion comme ils le souhaitent. »

Au début de la rencontre, Martin Harder a déclaré à la centaine de personnes réunies à l’hôtel de ville que la discussion devait porter sur la question de zonage et non sur la religion.

Si quelques personnes ont tout de même évoqué des préoccupations par rapport à la religion, la majorité des personnes présentes ont montré leur soutien au projet.

« Quelles sont les garanties que cette mosquée ne défendra pas les crimes d’honneur ou que les lois de la charia ne seront pas instaurées dans la communauté ? », a demandé un homme dans la foule.

Un porte-parole de l’Association islamique du Manitoba et ancien président de l’organisation, Idris Elbakri, a répondu que la question n’était pas appropriée en raison du thème de la discussion.

« Je vous respecte… et j’espère que nous aurons l’occasion de nous connaître et de parler de cela, car vous êtes très mal informé », a-t-il répondu.

À la suite des débats, un vote à l’unanimité est intervenu en faveur du changement de zonage de l’édifice commercial.

Le local commercial qui abritera la future mosquée de Winkler.
L’Association islamique du Manitoba souhaite un changement de zonage pour un édifice commercial à un étage de l’avenue Mountain où les fidèles se réunissent déjà.   Photo : GoogleMap

La mosquée réunirait jusqu’à 150 fidèles

Winkler, une ville d’environ 12 600 habitants, a connu une poussée de croissance ces dernières années grâce en partie à l’immigration. La petite communauté musulmane souhaite désormais un lieu officiel pour pratiquer sa religion.

Le maire de Winkler estime que le nombre de musulmans résidant dans la ville et dans les communautés environnantes qui se réuniraient dans la mosquée serait de 135 à 150.

Idris Elbakri s’est dit surpris par plusieurs commentaires virulemment opposés au projet de mosquée, publiés sur Facebook avant la rencontre.

« Nous ne pensons pas que cela représente Winkler ou la vallée de la Pembina d’aucune façon », a-t-il déclaré.

Lors de la réunion, Idris Elbakri a répondu aux questions des membres de la communauté sur la modification de zonage et l’islam. Il a également invité des personnes à visiter la mosquée.

Au lieu de nous craindre, apprenons à nous connaître.

Idris Elbakri

« Winnipeg compte huit mosquées, Thompson en compte une, qu’y a-t-il à craindre ? Les musulmans sont là depuis longtemps. Il existe des problèmes dans d’autres parties du monde, mais les musulmans veulent vivre leur vie comme tous les autres Canadiens », a-t-il dit.

D’autres personnes ont en revanche souhaité afficher leur soutien au projet de mosquée et n’ont pas hésité à se déplacer pour assister à la réunion.

George Klassen s’est rendu à Winkler avec un petit groupe originaire de Carman, une communauté située à environ 40 kilomètres au nord de la ville. Ils font partie d’une organisation qui rassemble plusieurs églises et qui a déjà parrainé une famille syrienne.

« Le Canada sera plus riche grâce aux gens qui viennent s’y installer », a-t-il souligné.

Source : RadioCanada

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here