PARTAGER
Nahj al-Balagha, Imam Ali

SHAFAQNA- Ce qui suit fait partie du livre Nahj al-Balâgha, le plus célèbre recueil de sermons, lettres, tafsirs et récits attribués à Imam Ali. Il a été recueilli par Sharif Razi, le chercheur chiite du xe siècle. Connu pour son contenu éloquent, il est considéré comme un chef-d’œuvre de la littérature dans l’islam chiite, au troisième rang derrière le Coran et les narrations prophétiques. C’est une partie du sermon 83 de ce livre séléctionné par SHAFAQNA.

Est-ce que leurs parents et ceux qui gémissent autour d’eau leur ont été utiles lorsqu’ils ont été délaissés comme des otages isolés dans la demeure des morts? Les voilà rongés par les insectes, décomposés par la pourriture, balayés par les tempêtes et effacés par les intempéries. La peau fine des corps (cadavre) est devenue livide. Les os durs sont devenus cariés, les esprits pliés sous le poids de leurs œuvres et de l’amnésie de toutes les nouvelles les concernant. ces esprits cessent de profiter de leurs bonnes actions ou de demander pardon pour leurs mauvaises œuvres.

À lire aussi : Un coup d’œil à Nahj al-Balagha : Ô des hommes qui n’êtes pas de vrais hommes! Vous avez rempli ma poitrine de chagrin!

Or, n’êtes-vous pas les enfants de ces gens- pères, frères et parents- que vous imitiez et dont vous suiviez le chemin? Hélas! Les cœurs sont durs, éloignés de leur chance, distraits, inconscients, en déviation, comme s’il s’agissait d’autres cœurs, comme si la voie véritable consiste à s’occuper uni-quement des affaires de la vie terrestre!

Sachez que vous vous acheminez sur un sentier glissant, où vous vous trébucheriez et rencontreriez des malheurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here