PARTAGER

SHAFAQNA- Ce qui suit fait partie du livre Nahj al-Balâgha, le plus célèbre recueil de sermons, lettres, tafsirs et récits attribués à Imam Ali. Il a été recueilli par Sharif Razi, le chercheur chiite du xe siècle. Connu pour son contenu éloquent, il est considéré comme un chef-d’œuvre de la littérature dans l’islam chiite, au troisième rang derrière le Coran et les narrations prophétiques. C’est une partie du sermon 29 de ce livre séléctionné par SHAFAQNA.

Prononcé après l’invasion de Dahhak bin Kaïss agent de Mou’awiyat, contre les pèlerins- à la suite de l’arbitrage- et où il excite ses compagnons en leur racontant ce qu’il y a eu dans la région Atraf.

Ô gens! Quoique vos corps soient réunis, vos sentiments sont dispersés, votre parole amollit les roches dures et vos actions rendent vos ennemis avides! Vous parlez dans vos réunions que vous allez faire telle et telle chose, et si le combat s’impose vous dites: loin de nous, loin de nous!

L’appel de celui qui vous invite n’est pas honoré, et le cœur de celui qui vous supporte n’est jamais en repos. Vous alléguez des excuses qui ne sont que des erreurs. Vous m’avez demandé de reporter le délai de la guerre, d’éloigner l’échéance de la dette sans aucune excuse!

Oh! L’humilié n’empêche pas l’oppression! Et le droit n’est acquis que par l’effort assidu! Quelle demeure, après la vôtre, défendez-vous, et avec quel imam, après moi, vous battez-vous?

À lire aussi : Un coup d’œil à Nahj al-Balagha : Essayez d’être des enfants de l’Au-delà, pas de ce monde mortel

Le trompé, Dieu est témoin, et celui que vous aviez séduit, et celui d’entre vous qui gagne n’aura touché que la flèche perdante, celle qui n’a ni lame ni point d’attache pour tirer la corde.

Je jure par Dieu que je ne vous crois pas dorénavant, ni n’espère en votre victoire, ni ne menace l’ennemi par vous. Qu’avez-vous donc? Quels sont vos remèdes et médicaments?

Les ennemis sont des hommes comme vous. Êtes-vous des gens qui parlent sans connaissance, vivant dans une dissipation sans craindre Dieu est dans une avidité à laquelle vous n’avez pas droit?!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here