PARTAGER

SHAFAQNA- Ce qui suit fait partie du livre Nahj al-Balâgha, le plus célèbre recueil de sermons, lettres, tafsirs et récits attribués à Imam Ali. Il a été recueilli par Sharif Razi, le chercheur chiite du xe siècle. Connu pour son contenu éloquent, il est considéré comme un chef-d’œuvre de la littérature dans l’islam chiite, au troisième rang derrière le Coran et les narrations prophétiques. C’est le sermon 180 de ce livre séléctionné par SHAFAQNA.

Je loue Dieu pour tous les actes qu’Il a détérminés et pour m’avoir éprouvé par votre compagnie, vous qui n’obéissez pas à mes ordres et ne répondez pas à mon appel. Si on vous donne un délai, vous engagerez le combat, mais alors vous vous affaiblirez. Si les hommes font l’unanimité autour d’un imam vous le diffamerez et si vous vous opposez à quelqu’un vous retournerez en arrière.

À lire aussi: Un coup d’œil à Nahj al-Balagha : Ne Sera bénie une nation où l’on ne donne pas au faible, sans lésiner, ses droits face au fort

O vous! Qu’attendez-vous pour acquérir la victoire dans votr lutte pour votre droit: la mort ou bien la honte?! Par Dieu, si le jour de ma mort arrive – et qu’il arrive- il me séparera de votre détestable compagnie. Je préfère la mort entouré de peu de compagnons sincères! Pardi, n’avez-vous pas une religion qui vous unit, du courage qui vous aiguise? N’est-il pas étonnant que Mou’awiyat fasse appel aux gens grossiers et vils qui le suivent sans solde supplémentaire, tandis que moi je vous  appelle -vous les successeurs des premiers musulmans- à l’aide ou à un ensemble de dons, et vous vous dispersez et vous ne vous mettez pas d’accord à mon égard?!

Mes ordres ne vous contentent point. Votre courroux contre moi ne vous réunit pas. La mort est la chose la plus aimable que j’aime rencontrer! Je vous ai appris le Livre et la manière de vaincre un opposant par les preuves, je vous ai fait connaître ce que vous aviez renié, et rendu agréable ce que vous aviez rejeté hors de vos bouches! Hélas! Si l’aveugle verrait, si le dormant se réveillerait!Oh! Combien sont ignorant les gens dont Mou’awiyat est le chef et dont Ibn An Nabigat [Amrou Ibn Al’as] est le précepteur!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here