PARTAGER

SHAFAQNA – Oumma : Alors que de nouvelles réformes pourraient bientôt entrer en vigueur en Tunisie concernant l’égalité hommes-femmes au moment de l’héritage, ou encore l’homosexualité, des milliers de personnes s’y sont déclarées hostiles dans les rues de Tunis. “Avec notre sang, nous défendrons l’islam”, ont scandé les manifestants (hommes et femmes), dont certains ont brandi le Coran. Ils ont manifesté à l’appel de la “Coordination nationale pour défendre le Coran et la Constitution”, un collectif réunissant universitaires, dignitaires religieux et personnalités pro-islamistes. Son président est l’ancien ministre des Affaires religieuses, Noureddine Khadmi.

À lire aussi : Le double discours des médias français sur les femmes saoudiennes

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here