Traduction japonaise du Coran, une tentative de résoudre les différences culturelles et grammaticales, entre le japonais et l’arabe

by Pey Bahman Z
Traduction japonaise du Coran

SHAFAQNA – La traduction japonaise du Coran de Tatsuichi Sawada, publiée en 2014, était une tentative de résoudre les différences culturelles et grammaticales, entre le japonais et l’arabe.

La première traduction complète du Coran en japonais, a été publiée en 1920, et jusqu’en 2015, quatorze traductions du Coran ont été publiées en japonais, dont dix traductions complètes et quatre traductions partielles.

Tatsuichi Sawada, né en 1964 à Tokyo, et diplômé de l’Université internationale Al-Mustafa en Iran, a présenté une nouvelle traduction du Coran en japonais, après 5 ans d’efforts.

À lire aussi: Un non-musulman a traduit le Coran en japonais

La traduction de Tatsuichi Sawada a été réalisée dans une approche chiite en ayant recours au commentaire d’Al-Mizan de l’Allameh Tabataba’i, et à d’autres commentaires et traductions en persan, dans une vision unificatrice à l’abri des divergences confessionnelles.

Le traducteur de cet ouvrage travaille actuellement comme maître de conférences et vice-directeur de cette université.

Parmi les autres ouvrages de l’auteur citons la traduction des règles de la prière, une traduction du dictionnaire des termes coraniques, la traduction des 51 leçons des principes de la religion de l’Ayatollah Makarem Shirazi, la traduction du recueil de 79 leçons sur les principes de la foi de l’Ayatollah Mousavi Lari, la traduction du livre de mysticisme islamique de l’Ayatollah Morteza Motahhari, la traduction du livre de hadiths « Usul Kafi » et la traduction de la lettre de l’Imam Ali (as) à Malik Ashtar.

Source: IQNA

www.shafaqna.com

You may also like

Leave a Comment

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.