PARTAGER
SHAFAQNA – Le Muslim Post : Jean-Luc Moudenc, le maire LR de Toulouse vient de demander l’ouverture d’une enquête après le dérapage de l’un de ses conseillers, Aviv Zonabend.

Ce dernier a déclaré récemment sur une radio israélienne qu’il « y avait trop d’Arabes à Toulouse ». « Ils représentent 10 à 12 % de la population », aurait-il ajouté, précisant « qu’il y avait très peu de juifs à Toulouse ».

Dans cette interview, selon The Times of Israël, l’homme politique aurait également confié que ses collègues musulmans de la municipalité avaient de « la difficulté » à accepter son sionisme. Aviv Zonabend a pris pour exemple ses posts Facebook où il partage ses projets de jumelage entre Tel-Aviv et Toulouse, qui, selon lui, auraient « commencé à en déranger certains ». 

À lire aussi: La mairie de Toulouse lance la chasse aux boucheries halal et aux kebabs

Le maire, dont le conseil municipal a lancé la guerre aux boucheries halal, a tout de suite réagi, estimant sur Facebook que « Toulouse mérite mieux que des propos à l’emporte-pièce ». 

Aviv Zonabend quant à lui, rejette les propos qui lui ont été attribué et invoque une erreur de traduction. « J’ai été interrogé sur l’affaire Merah et j’ai répondu dans un hébreu hésitant, une langue que je ne maîtrise pas. Je ne voulais pas parler d’Arabes mais d’islamistes. Je n’ai rien contre les Arabes et j’entretiens d’excellentes relations avec la communauté musulmane. Je voulais insister sur le fait qu’il y a trop d’islamistes à Toulouse. Je suis très clair. J’en ai après les islamistes mais je n’ai rien du tout contre les Arabes », explique le conseiller municipal à France 3. 

Le maire a décidé de faire appel à « un traducteur professionnel » pour vérifier que « ce qui a été dit ». « Si cela était malheureusement avéré, je prendrais alors les décisions qui s’imposent en retirant toutes ses délégations à l’élu en cause », a t-il assuré. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here