PARTAGER

SHAFAQNA – Le Muslim Post : En Italie, depuis quelques semaines, The Shukran fait le tour des médias. Ce nouveau réseau social dédié au monde musulman, a été crée par trois jeunes italiennes, Fatna El Hamrit, Siham Lamoudni et Sanaa Fariat. 

L’idée ? Donner une meilleure image de l’Islam, en donnant à découvrir les traditions, les identités et les cultures des musulmans. 

Je ne dis pas une « belle image » des musulmans, mais cette application est un moyen de véhiculer leur image réelle » , souligne Fatna El Hamrit, une des créatrices du réseau social. 

À lire aussi: Des « trolls » russes anti-Islam à l’œuvre en Belgique et aux Pays-Bas

Dans cette application lancée en octobre 2017, les « likes » de Facebook ou d’Instagram sont remplacés par des « shukran ». 

« On a décidé de l’appeler The Shukran car le mot plus important qu’on puisse dire à quelqu’un est « Merci ». C’est un mot simple mais riche de signification. On s’est aperçu que « J’aime» c’était pas suffisant et surtout que ça contenait un jugement . On voulait s’éloigner du concept traditionnel des autres réseau sociaux où les gens doivent rechercher un like », explique l’administratrice Eva Cordioli, à Youma Magazine. 

Disponible uniquement en anglais, The Shukran fonctionne via une application disponible sur l’Appstore et Google Play. Comme sur d’autres réseaux sociaux, il suffit de rentrer quelques informations : nom, mail, pays et d’y ajouter des photos.

Seulement, des onglets spécifiques ont été ajoutés comme « The Shukran Editorials » où l’équipe poste des photos, des portraits, évènements et textes courts.

Dans « Ummah ideas », les internautes peuvent publier des idées, des projets et initiatives notamment en vidéos. Des idées classées en thèmes (droits de l’homme, santé…) et qui peuvent être notées de 1 à 5 shukrans. 

Dans « Takaful projects », l’onglet propose de regrouper les projets qui ont besoin de soutien. Des besoins de bénévoles, de partages du projet ou encore de douas (invocations). 

À lire aussi: Un siècle de recherches sur l’islam et l’Histoire du Moyen Orient

Pour le logo, les jeunes femmes ont choisi la main de Fatma, un symbole largement connu à travers les pays musulmans mais aussi non musulmans, afin de recruter un large public. 

Déjà, l’application figure parmi les 50 les plus téléchargées au monde. Il y aurait environ 400 000 utilisateurs à ce jour, dont les plus actifs viendraient du Pakistan, du Bangladesh, d’Indonésie, d’Algérie, du Maroc et d’Italie. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here