PARTAGER

SHAFAQNA – Le Muslim post : Les polémiques à la Sorbonne Abu Dhabi se poursuivent. En octobre 2018, une chercheuse, qui avait obtenu un poste à la Sorbonne Abu Dhabi, avait vu son embauche annulée sans raison par les autorités des Emirats arabes unis.

Un nouveau cas de censure vient d’être révélé. Il concerne des étudiants qataris, victimes collatérales de la guerre déclarée entre le Qatar et l’Arabie Saoudite, dont les Emirats sont alliés.

« Ils ne m’ont pas laissée prendre ni pantalon, ni robes, ni aucun vêtement. J’ai dû faire mon déménagement par correspondance. Via Skype, je disais aux déménageurs où et comment ranger dans les cartons, c’était surréaliste », raconte au magazine le Point Jawaher, une étudiante qatarie, qui s’est vue empêchée de retourner à Abu Dhabi après les vacances scolaires.

À lire aussi : Émirats arabes unis : un prix pour l’égalité femmes-hommes décerné à… des hommes

La jeune femme étudiante en philosophie a été renvoyée à la Sorbonne Paris. Elle n’a pour l’instant reçu aucun dédommagement ou remboursement de ses frais de scolarité à Abu Dhabi.

Selon l’Unesco, contactée par le magazine, 156 cas de discriminations envers des Qataris (et pas seulement des étudiants) ont été constatées dans le pays.

Le Qatar a saisi la Cour internationale de justice de La Haye. Celle-ci a déjà exhorté, avant jugement, que les Émirats laissent les élèves qataris terminer leur scolarité ou que leur transfert dans un autre pays soit facilité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here