PARTAGER

SHAFAQNA – Le Muslim Post : « Si je porte mon niqab, ce n’est pas pour faire un pied-de-nez à la France. » Interrogée par Sud Radio, une femme portant le voile intégral a déclaré vouloir attaquer l’Etat français devant les tribunaux après avoir été verbalisée à deux reprises. La Châlonnaise veut surfer sur la décision du Comité des droits de l’homme de l’ONU, qui a critiqué dans un communiqué la loi de 2010 en France concernant l’interdiction du voile intégral.

L’avocat de cette femme demande à l’Etat 10 000 euros et menace de saisir la justice. Celle-ci estime avoir été « humiliée » et « insultée » lors d’un premier contrôle en 2012. Son recours, explique la plaignante qui porte le niqab depuis 2011, est « symbolique. »

À lire aussi : La France bientôt épinglée concernant l’interdiction de la burqa ?

Concernant la loi de 2010, assurant que les femmes doivent « se cacher » parce que « c’est un ordre divin », la plaignante déplore le manque d’« ouverture d’esprit » de la France sur ce sujet. « Le problème, c’est quoi au final ? On ne sait pas trop. Quand je pratique ma religion, c’est pour moi, ce n’est pas pour embêter les gens », explique-t-elle.

« Personne ne m’a obligé à le mettre et personne ne m’obligera à le retirer », explique la Châlonnaise qui affirme que sa décision est « spirituelle. » Avant de s’en prendre à ceux qui donnent une mauvaise image de l’Islam : « On est en difficulté parce que ces personnes qui font des attentats et qui, soi-disant, représentent l’Islam, s’habillent comme nous. Mais ils sont loin de représenter l’Islam. (…) Ce n’est pas du tout représentatif de l’Islam. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here