PARTAGER

SHAFAQNA – Le Muslim Post : Ouvert le 8 novembre dernier à Péronnas dans l’Ain, le Trampoline Square propose des activités sportives : trampoline, escalade, badminton, volley… Une aire de jeux notamment ouverte aux enfants. 

A l’entrée du complexe, des photos diffusées récemment sur les réseaux sociaux, indiquent l’interdiction des couvre-chefs tel qu’une casquette, un casque de chevalier ou encore un foulard 

Le 17 novembre dernier, une femme de 27 ans s’est vue refuser l’accès à l’établissement. En cause, le port d’un hijab. « J’ai du rester à l’extérieur, on m’a dit que tout couvre-chef est interdit à l’intérieur et que la seule condition pour pouvoir accompagner ma fille à l’intérieur était de me dévoiler », témoigne t-elle sur le site du CCIF. 

La mère de famille a donc dû attendre à la porte de l’établissement, expliquant sur Facebook qu’elle n’était « pas venue pour faire du trampoline mais seulement pour pouvoir surveiller ses enfants ». 

À lire aussi : Un député LR veut interdire le foulard pour cause de… carences en vitamines

Suite à cet incident relayé sur les réseaux sociaux par la jeune femme, des internautes ont appelé au boycott de Trampoline square, faisant réagir la direction. 

Le directeur, n’a pas contredit cette version des faits. Il évoque dans le journal le Progrès, « une communication maladroite » au sujet de l’affiche et parle d’une « accumulation de malentendus et d’incompréhensions ». 

Le gérant a finalement décidé de retirer les affiches de son établissement et regrette cet incident. 

« Toutes nos excuses ont été faites. Nous avons tiré les leçons de ce qui s’est passé. Cela ne se reproduira plus. Tout le monde est le bienvenu, couvre-chef ou pas », a t-il fait savoir au quotidien. 

Suite à ces excuses, la jeune femme aurait décidé de ne pas porter plainte.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here