PARTAGER
Karbala, Imam Hussein

SHAFAQNA – Ce qui suit fait partie du livre La tragédie de Hussein (as), écrit par Cheikh Sadouq et traduit par Mourtaza Radjahoussen, ce livre est la traduction des narrations des assemblées trente et trente et une, extraites de al-Amali, qui traitent précisément des récits du martyre de l’Imam Hussein (as). Ces deux assemblées avaient été tenues par Cheikh Sadouq les 9 et 10 muharram de l’an 368 de l’hégire, sélectionné par SHAFAQNA.


Imam Hussein (as) s’avança brusquement, s’appuyant contre son épée et dit à voix haute :
« Je vous évoque le Nom d’Allah. Me connaissez-vous ? »
Ils répondirent : « Oui, tu es la progéniture et le petit-fils du Messager d’Allah. »
Hussein (as) dit : « Par Allah, savez-vous que mon grand-père est le Messager d’Allah (que les bénédictions et salutations d’Allah soient sur lui et sa famille) ? »
Ils répondirent : « Oui, par Allah. »
Hussein (as) dit : « Par Allah, savez-vous que ma mère est Fatima, la fille de Mohammad (que les bénédictions et salutations d’Allah soient sur lui et sa famille) ? »
Ils répondirent : « Oui, par Allah. »
Hussein (as) dit : « Par Allah, savez-vous que mon père est ‘Ali b. Abi Talib (as) ? »
Ils répondirent : « Oui, par Allah. »
Hussein (as) dit : « Par Allah, savez-vous que ma grand-mère est Khadija b. Khowaylid, la première femme de cette communauté à avoir accepté l’islam ? »
Ils répondirent : « Oui, par Allah. »
Hussein (as) dit : « Par Allah, savez-vous que le maître des martyrs Hamza est l’oncle de mon père ? »

Ils répondirent : « Oui, par Allah. »
Hussein (as) dit : « Par Allah, savez-vous que Ja’far al-Tayyar, qui est au Paradis, est mon oncle ? »
Ils répondirent : « Oui, par Allah. »
Hussein (as) dit : « Par Allah, savez-vous que cette épée que je porte est celle du Messager d’Allah ? »
Ils répondirent : « Oui, par Allah. »
Hussein (as) dit : « Par Allah, savez-vous que ce turban que je porte est celui du Messager d’Allah ? »
Ils répondirent : « Oui, par Allah. »
Hussein (as) dit : « Par Allah, savez-vous que ‘Ali était le premier à avoir accepté l’islam, le plus savant et le plus magnanime d’entre les musulmans et qu’il était détenteur de l’autorité
sur tous les croyants ? »
Ils répondirent : « Oui, par Allah. »
Hussein (as) dit : « Pourquoi alors, légitimez-vous le fait de verser mon sang ?
Pourtant, vous savez que mon père sera demain le protecteur du bassin [du Paradis] et qu’il écartera les hommes comme on repousse des chameaux assoiffés d’un point d’eau. Savez-vous

aussi que l’étendard de la louange sera entre les mains de mon grand-père le jour de la Résurrection ? »
Ils répliquèrent : « Nous savons tout cela mais quoi qu’il arrive, nous ne te lâcherons pas jusqu’à ce que tu goûtes à la mort en étant assoiffé. »
Hussein (as) prit le côté de sa barbe par sa main. Il était âgé, ce jour-là, de cinquante-sept ans. Ensuite il dit : « Le courroux d’Allah s’abattit sur les juifs lorsqu’ils prétendirent que ‘Ozayr
était le fils de Dieu. Il s’abattit sur les chrétiens
lorsqu’ils affirmèrent que le Messie était le fils de Dieu. Il s’abattit également sur les mazdéens lorsqu’ils adorèrent le feu, abandonnant ainsi Dieu. Il s’abattit sur un peuple qui assassina leur prophète. Et là, il s’abattra sur cette bande qui entreprend de tuer le fils de leur prophète. »

À lire aussi : Première rencontre de Horr b. Yazid avec Imam Hussein (A.S)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here