PARTAGER

SHAFAQNA – Iqna : Le concert, qui a tenu toutes ses promesses, a été marqué par une véritable communion entre Yusuf et son public. Une atmosphère des plus spirituelles a régné tout au long de la soirée pour atteindre son summum à des moments où l’assistance chantait en chœur avec l’artiste.

«Nous sommes fiers de votre présence et d’être avec vous. Certains musiciens qui m’accompagnent aujourd’hui ont fait un long voyage pour venir ici. Ils viennent de Londres, de Turquie, d’Iran. Il y a également le groupe de Sidi Ismael de la zaouïa Qadiriya du Maroc. C’est un plaisir pour moi de me produire ici pour la deuxième fois», a déclaré Sami Yusuf. Ce dernier interagissait avec son public avec une spontanéité qui n’a d’égal que son talent exceptionnel. Il n’hésitait pas ainsi à donner à chaque fois des informations sur ses titres, notamment le nom des poètes, le style de la composition et, parfois même, il indiquait comment il a été inspiré pour telle ou telle chanson.
C’est le cas d’une chanson inspirée de la Hadra de Meknès. «J’ai été à Meknès et j’ai assisté à la Hadra, qui m’a inspiré pour composer une chanson dans ces mêmes rythmes. Nous allons présenter des poèmes, des rythmes et mélodies mystiques héritées d’anciennes générations que nous avons composés en musique contemporaine, et ce en kurde, en iranien, en arabe et selon la tariqa Qadiriya. Les musiques sacrées sont l’échelle de la Terre vers le ciel».
Cet artiste Irano-Britannique est capable en effet de chanter dans divers maqam : Sica, Bayati… Comme le single en arabe, pour la première fois chanté, «Salla Allah ala Taha» qui fera partie de son nouvel album «Extase». «Notre mission est de transmettre la musique aux générations futures», indique Sami Yusuf. Ainsi, durant l’heure et demie qu’a duré le concert, le public a été transporté par la beauté de la voix de l’artiste et la force des paroles des chansons interprétées. L’Assistance, qui a afflué en nombre à Bab Al Makina, a eu droit à un spectacle inoubliable.
Rappelons que Sami Yusuf, natif de Téhéran en Iran, est un chanteur, auteur-compositeur, multi-instrumentiste issue d’une famille d’origine azérie. À 18 ans, il obtient une bourse pour aller étudier la composition à la Royal Academy of Music de Londres, une des plus prestigieuses institutions musicales au monde. La musique de Sami Yusuf comporte principalement des chansons en relation avec l’islam, donnant un message d’amour, de tolérance et de miséricorde de l’islam. Sami Yusuf serait le Britannique musulman le plus populaire au monde. En 2006, «Time Magazine» le nomme «Islam’s Biggest Rock Star». En juillet 2009, il reçoit un doctorat de l’Université de Roehampton pour sa grande contribution à la musique. Sami Yusuf est apprécié autant en Orient qu’en Occident.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here