PARTAGER
Royaume-Uni, Boris Johnson, islamophobie

SHAFAQNA – Yabiladi: Les excuses du Premier ministre interviennent après que sa formation politique a suspendu, plus tôt ce mois, un certain nombre de ses membres pour avoir partagé des publications islamophobes en ligne.

La décision a été prise après que le journal britannique The Guardian a déclaré dans un article que «15 actuels et 10 anciens conseillers du Parti conservateur ont posté, partagé ou approuvé du contenu islamophobe ou autre contenu raciste sur Facebook ou Twitter». Le média se basait sur un dossier élaboré par un utilisateur anonyme de Twitter.

À lire aussi: Angleterre : Islamophobie augmente par le premier ministre britannique, Boris Johnsonen

«Nous allons mener une enquête indépendante sur l’islamophobie, l’antisémitisme et toutes sortes de préjugés et de discriminations, et cela commencera avant Noël», a déclaré Boris Johnson, après l’annonce faite par son parti, début novembre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here