PARTAGER

SHAFAQNA – Le Figaro : Les Nations unies ont demandé 920 millions de dollars (817 millions d’euros) pour répondre aux besoins de plus de 900.000 réfugiés rohingyas au Bangladesh, ayant fui les violences en Birmanie.

Ces fonds doivent aussi permettre d’assister “plus de 330.000 Bangladais en situation vulnérable au sein des communautés d’accueil”, ont indiqué le Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR) et l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) dans un communiqué de presse conjoint. L’aide et les services essentiels, tels que de la nourriture, de l’eau, des installations d’assainissement et des abris, représentent plus de la moitié des besoins de financement pour cette année. D’autres secteurs clés de cet appel de fonds concernent la santé, la gestion de site, les activités pour la protection – notamment la protection des enfants ou la prévention de la violence sexuelle et sexiste – l’éducation et la nutrition.

À lire aussi : Le HCR demande des éclaircissements à l’Inde au sujet du retour forcé de Rohingyas

Selon l’ONU, depuis le mois d’août 2017, plus de 745.000 membres de la minorité musulmane des Rohingyas ont fui l’Etat de Rakhine en Birmanie, où l’armée est accusée de s’être livrée à des exactions qualifiées de “génocide” par des enquêteurs de l’ONU. Ils ont ainsi rejoint “environ 200.000 personnes déjà déracinées dans la région de Cox’s Bazar à cause des précédents cycles de violences”, ont précisé le HCR et l’OIM.

Cet appel humanitaire présenté à Genève aux pays donateurs par le HCR, l’OIM et le Bangladesh, est le troisième du genre. L’appel lancé l’an dernier a été financé à hauteur de 69%, sur les 950 millions de dollars demandés. Ces fonds ont permis d’améliorer la situation des réfugiés rohingyas.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here