Rohingyas: le «nettoyage ethnique» continue, selon l’ONU

Malgré les promesses du gouvernement birman, les Rohingyas ne veulent pas revenir chez eux. L’ONU dénonce la poursuite du nettoyage ethnique.

391
PARTAGER

SHAFAQNA – Le Muslim Post : « Le gouvernement birman ne cesse de répéter au monde qu’il est prêt au retour des Rohingyas, mais dans le même temps les forces de sécurité continuent à les faire partir au Bangladesh. » Le constat d’Andrew Gilmour, sous-secrétaire général chargé des droits de l’homme de l’ONU, est terrible. Alors qu’Aung San Suu Kyi assurait qu’elle ferait tout pour faire revenir les exilés rohingyas, « le nettoyage ethnique des Rohingyas de Birmanie se poursuit », dénoncent les Nations Unies.

Lire aussi: Vidéo: Plus de 50 villages de Rohingyas rasés par les autorités birmanes

Et Andrew Gilmour rappelle que la méthode utilisée par l’armée est terrible : A base de « terreur et de famine organisée », les forces gouvernementales continuent de chasser les Rohingyas des villages. Derrière le beau discours d’Aung San Suu Kyi, ex-Prix Nobel de la Paix, les atrocités continuent.

Lire aussi: Vidéo : Les Rohingyas victimes de famine organisée

D’un côté, les autorités locales affirment avoir interdit le mouvement nationaliste du moine bouddhiste Ashin Wirathu, surnommé le « nouvel Hitler birman. » Mais dans les faits, les Rohingyas, apatrides, sont toujours considérés comme des sous-citoyens et ne disposent pas des mêmes droits que les Birmans. Et alors que le chef adjoint de l’armée, le général Soe Win, a reçu hier le représentant spécial de l’Union européenne pour les droits de l’homme, celui-ci a répété sa volonté d’accueillir les Rohingyas. Sauf que le constat est amer : aucun musulman birman ne veut revenir chez lui. Les Rohingyas ont peur des militaires qui bloquent toujours l’aide humanitaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here