PARTAGER

SHAFAQNA -Wiki Shia : Sourate al-Insân (en arabe : سورة الإنسان) ou la sourate Hal Atâ (en arabe : سورة هل أتی) ou la sourate ad-Dahr (en arabe : سورة الدهر) est la 76e sourate du Coran conformément à l’ordre de sa compilation et 98e sourate dans l’ordre de la révélation. C’est une sourate médinoise située dans le chapitre (Juz’) 29 du Coran. En français, elle est traduite sous le nom : L’homme.

Selon les exégètes chiites et certains des exégètes sunnites du Coran, le 8e verset de cette sourate qui est connu sous le nom de verset al-It‘âm, a été révélé pour exprimer les vertus de l’Imam Ali (a), Fatima az-Zahra (a), l’Imam al-Hasan (a), l’Imam al-Husayn (a) et Fidda, leur servante ; ils jeunèrent pendant trois jours consécutifs, selon leur Nadhr (vœu),et donnèrent leur repas de la rupture du jeûne (Iftâr) à un pauvre, un orphelin et un prisonnier, malgré leur faim.

À lire aussi: Mérite supérieur que le Coran reconnaît à Adam: L’initiation d’Adam aux noms de la part de Dieu (partie1)

Présentation

Nomination

Cette sourate est connue sous différents noms : al-Insân (en arabe : سورة الإنسان), Hal Atâ (en arabe : سورة هل أتی) et ad-Dahr (en arabe : سورة الدهر). Elle est nommée aussi al-Abrâr (en arabe : سورة الأبرار) traduit en français : « les bonnes personnes », parce que le mot al-Abrâr (الأبرار) a été mentionné dans le 5e verset, et les versets 6 à 22 précisent les caractéristiques dAbrâr. Plus de la moitié de la sourate s’intéresse à la description des caractéristiques de ces personnes. (1)

Lieu et l’ordre de la révélation

La sourate al-Insân est la sourate 76 du Coran dans l’ordre de la compilation, (2) et la 98e sourate du Coran dans l’ordre de la révélation. C’est une sourate médinoise, située dans le chapitre (Juz’) 29 du Coran. (3)

Nombre de versets

La sourate al-Insân a 31 versets, 243 mots et 1089 lettres. En ce qui concerne sa taille, c’est une sourate relativement courte parmi les sourates dites al-Mufassalât (en arabe : المُفَصَّلات, ayant plusieurs versets courts). (4) Cette sourate est parmi les versets et sourates qui ont été complètement inscrits sur le nouveau Darih (en arabe : ضریح) de Abbas b. Ali.

Contenu

Selon le livre Tafsîr-e Nemûne, la sourate al-Insân contient 5 thèmes majeurs :

  1. l’histoire de la création de l’homme, sa création à partir de sperme ou nutfa (en arabe : نُطفَة ), sa conduite divine et sa liberté de choisir son chemin.
  2. Les diverses bénédictions accordées aux « bonnes personnes » (en arabe : الأبرار) qui concerne les Ahl al-Bayt (a).
  3. L’explication des caractéristiques des « bonnes personnes » qui méritent de recevoir la récompence divine.
  4. L’importace du Coran, la manière de la mise en œuvre de ses règles et la manière de la purification de soi.
  5. La règne de la providence divine. (5)

Les caractéristiques des « bonnes personnes » (Abrâr)

La sourate énumère certains des caractéristiques des « bonnes personnes » comme suit :

  1. Ils gardent leurs Nadhr (en arabe : نذر, vœu). (6)
  2. Ils craignent le Jour dernier où il y a un châtiment universel.
  3. Bien qu’ils aient besoin de leur propre nourriture, ils la donnent au pauvre, à l’orphelin et au prisonnier.
  4. Ils ne le font que pour satisfaire Dieu, sans s’attendre à ce que quelqu’un d’autre les apprécie.
  5. Ils craignent leur Dieu le jour où il sera menaçant et catastrophique. (7)

Versets réputés

Article connexe : Le verset de It’âm.
﴾۸﴿ وَيُطْعِمُونَ الطَّعَامَ عَلَىٰ حُبِّهِ مِسْكِينًا وَيَتِيمًا وَأَسِيرًا
Ils donnaient la nourriture – pour l’amour du Seigneur – au Pauvre, à l’Orphelin, au Captif. ﴾8﴿
Le Coran, sourate al-Insân, verset 8 ; Traduction du Coran, Régis Blachère, p. 628.
Ils donnaient la nourriture – pour l’amour du Seigneur – au Pauvre, à l’Orphelin, au Captif. ﴾8﴿

Le verset numéro 8 de la sourate al-Insân est connu sous le nom Le verset al-It’âm (en arabe : آية الإطعام).(8) Selon les savants chiites, 18 versets de cette sourate coranique, ou toute la sourate (selon certains), sont à propos des Ahl al-Bayt (a). Certains des exégètes du Coran prirent la sourate comme à propos des Ahl al-Bayt (a). Selon ces exégèses, l’Imam Ali (a), Fatima (a), l’Imam al-Hasan (a), l’Imam al-Husayn (a), et leur servante, Fidda,(9) qui jeûnèrent pendant trois jours, et au moments de rupture du jeûne, au lieu de manger, ils firent don de leur nourriture pour Iftâr à un pauvre, un orphelin et un prisonnier, alors qu’ils avaient eux-mêmes faim. (10)

Dans son livre, al-Ghadir, ‘Allâma Amînî a mentionné 34 savants sunnites qui ont transmis des hadiths mutawâtir selon lesquels, ce verset concerne les Ahl al-Bayt (a) et le compte comme une preuve qui montre une vertu importante de l’Imam Ali (a), Fatima (a), l’Imam al-Hasan (a), et l’Imam al-Husayn (a). (11)

À lire aussi: La naissance de Chobbar de l’Ahl al-Bayt (a.s.)

Âyât al-Ahkâm

Le septième verset de la sourate al-Insân est considéré comme l’un des versets connus sous le nom de Âyât al-Ahkâm (12) (en arabe : آيات الأحكام). (13) D’après ce verset la conservation du Nadhr (en arabe : نذر, vœu) est l’une des caractéristiques des « bonnes personnes ». (14) Par cela, on dit que la permission et la nécessité du vœu est comprise. (15)

Mérites et caractéristiques

l’Imam ar-Ridâ (a) est appelé à pratiquer la récitation la sourate al-Hamd et la sourate al-Insân dans le premier Rak‘at de sa prière du matin, les lundis et les jeudis, et la sourate al-Hamd et la sourate al-Ghâshîya dans le deuxième rak‘at de celle-ci. Il a dit :

« Si une personne fait sa prière du matin de cette manière, les lundis et les jeudis, Dieu la protégera des maux pendant ces deux jours » . (16)

Certaines caractéristiques de la récitation de cette sourate coranique sont citées dans Tafsîr al-Burhân. Selon un hadith du Prophète (s), si une personne récite fréquemment la sourate al-Insân, il aura un esprit fort.(17) Et selon un hadith de l’Imam as-Sâdiq (a), la récitation de la sourate al-Insân renforcera son esprit et son moral, et éloignera ses angoisses. (18)

Références

(1) Dâneshnâme-ye Qurân wa Qurânpazhûhî, v. 2, p. 1260

(2) Ma‘rifat, v. 1, p. 168

(3) Dâneshnâme-ye Qurân wa Qurânpazhûhî, v. 2, p. 1260

(4) Dâneshnâme-ye Qurân wa Qurânpazhûhî, v. 2, p. 1260

(5) Makârim Shîrâzî, v. 25, p. 327

(6) Nadhr : une personne lui impose l’obligation de faire de bonnes actions pour Dieu ou abandonne quelques mauvaises actions pour Dieu.

(7) Makârim Shîrâzî, v. 25, p. 351-355

(8) Rûhânî Nîyâ, p. 146 ; Ansârî, 173 ; Mazâhirî, p. 56 ; Daylamî, v. 2, p. 136 ; Bashawî, p. 68 ; Imam Ali Dar Porsesh-hâye Qor‘ânî, p. 108

(9) Makârim Shîrâzî, v. 25, p. 345

(10) Az-Zamakhsharî, v. 4, p. 670

(11) Makârim Shîrâzî, v. 25, p. 345

(12) Ayât al-ahkâm (en arabe : آيات الأحكام) ou Fiqh al-Qur’ân (en arabe : فقه القرآن) se réfèrent aux versets du Coran dans lesquels sont expliquées les règles de fiqh ou dont les décisions peuvent être extraites et déduites. Ces versets contiennent des décisions pratiques pour les personnes dans le domaine du culte, politique, individuel, social et autres. Ainsi, ils n’expliquent que des règles secondaires et des obligations pratiques telles que les jugements pour le Tahârat, les prières, le jeûne, la Zakat, le Khums, le hadj, le djihad, le mariage, l’héritage, le hudud, le dîyât et les contrats. Ils sont environ 500 versets.

(13) Irawânî, v. 1, p. 451

(14) Makârim Shîrâzî, v. 25, p. 351

(15) Irawânî, v. 1, p. 451

(16) As-Sadûq, Man lâ Yahzurh al-Faqîh, v. 1, p. 308

(17) Al-Bahrânî, v. 5, p. 543

(18) Al-Bahrânî, v. 5, p. 543

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here