PARTAGER
Jamal Khashoggi, Mohammed ben Salmane
Le prince héritier d'Arabie saoudite, Mohammed ben Salmane, participe à une visioconférence sur le budget de son pays, le 15 décembre 2020 à Riyad, Arabie saoudite (image d'illustration).

SHAFAQNA – RT: Selon un rapport des services de renseignement américains sur le meurtre de Jamal Khashoggi rendu public ce 26 février, les Etats-Unis considèrent que le prince héritier d’Arabie saoudite, Mohammed ben Salmane, a «validé» une opération pour «capturer ou tuer» le journaliste saoudien.

«Nous sommes parvenus à la conclusion que le prince héritier d’Arabie saoudite Mohammed ben Salmane a validé une opération à Istanbul, en Turquie, pour capturer ou tuer le journaliste saoudien Jamal Khashoggi», écrit ainsi la direction du renseignement national dans ce court document déclassifié de quatre pages.
«Le prince héritier considérait Khashoggi comme une menace pour le royaume et plus largement soutenait le recours à des mesures violentes si nécessaire pour le faire taire», ajoute-t-elle.

À lire aussi: La fiancée de Jamal Khashoggi porte plainte contre Mohammad bin Salman à Washington

Critique du pouvoir saoudien après en avoir été proche, Jamal Khashoggi, résident aux Etats-Unis et chroniqueur du quotidien Washington Post, avait été assassiné le 2 octobre 2018 dans le consulat de son pays à Istanbul par un commando d’agents venus d’Arabie saoudite. Son corps, démembré sur place, n’a jamais été retrouvé.

Après avoir nié l’assassinat, Riyad avait fini par dire qu’il avait été commis par des agents saoudiens ayant agi seuls. A l’issue d’un procès opaque en Arabie saoudite, cinq Saoudiens ont été condamnés à mort et trois condamnés à des peines de prison. Les peines capitales ont depuis été commuées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here