PARTAGER
fr.shafaqna - Rachid Benzine parle de l’islam de France
Rachid Benzine islamologue et historien lors des rencontres de l'Obs à Bruxelles en 2016. MAX ROSEREAU / VOIX DU NORD / MAXPPP

SHAFAQNA – bladi.net: Le Franco-marocain Rachid Benzine, enseignant à l’Institut d’études politiques d’Aix-en-Provence et à la faculté de théologie de Paris, opine sur l’islam de France, l’islamophobie et la radicalisation.

Islam de France, islamophobie, radicalisation… Rachid Benzine a abordé ces sujets dans une interview qu’il a accordée au mensuel BAB, édité par la MAP.

Selon l’enseignant à l’Institut d’études politiques d’Aix-en-Provence et à la faculté de théologie de Paris, le chômage touche véritablement les immigrés, et particulièrement les Arabo-musulmans en France.

Le pire, dira-t-il, c’est que les « musulmans ordinaires » sont considérés comme des terroristes à l’image de ces musulmans appartenant à des sectes islamistes et autres, qui frappent à travers le monde.

Selon les explications de l’universitaire, ce regard de la société provoque chez leurs concitoyens français de souche un sentiment d’ « islamo-anxiété ».

En conséquence, cela donne naissance à un cocktail explosif : haine, islamophobie et amalgame.

Dans une tribune publiée dans les colonnes du journal Le Monde, il se souvient avoir réagi aux propos du président français, Emmanuel Macron.

Celui-ci avait appelé les Français à « faire bloc » face aux « coups d’un islam porteur de mort ». Rachid Benzine a confié avoir qualifié ces propos de « Maccarthysme musulmanophobe ».

De la conclusion de l’universitaire, il ressort que la responsabilité du rejet de l’islam en France est partagée.

Il fait observer qu’Eric Zemmour et Alain Finkielkrault musclent leurs discours face à l’islam sans connaître la religion.

Malheureusement, certaines personnes, se réclamant de la religion musulmane, baignent également dans l’ignorance et propagent des discours et conceptions biaisés de l’islam.

Cet état de choses est à l’origine du terrorisme chez les oubliés de la République laïque, a-t-il affirmé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here