PARTAGER

SHAFAQNA- Ce qui suit fait partie du livre En attendant le Mahdi (‘aj), Compilé, édité et traduit en français par Abbas Ahmad al-Bostani, sélectionné par SHAFAQNA.

Prier pour l’Imam

Il y a beaucoup de hadiths qui affirment que lorsque le croyant prie pour un autre croyant avant de prier pour lui-même, il a plus de chance de voir sa prière et ses voeux exaucés.

Partant de ce principe, il est recommandé que le croyant prie d’abord pour l’Imam al-Mahdî (‘aj) et pour son Issue, avant de demander au Miséricordieux de satisfaire ses propres besoins ou de réaliser ses propres voeux.

L’Imam al-Bâqir (a.s) dit à ce propos: «Lorsque le croyant prie pour son frère en religion, un Ange dit à son adresse: “Amin”, et Allah – Le Puissant et le Terrible – dit: “Et Je t’accorde à toi la même chose que tu as demandé pour ton frère, et que Je lui ai accordée pour ton amour pour lui”».(1)

L’Imam al-Kâdhim (a.s) dit dans le même registre: «Lorsqu’un croyant prie pour son frère, une voix sort du Trône et crie: «Et tu auras cent mille fois l’équivalent de ce que tu as demandé pour ton frère».(2)

À lire aussi : Quels sont nos devoirs envers l’Imam Mahdi (A.J) pendant l’Occultation? (Partie 1)

Honorer la veille et le jour du 15 Cha’bân

Il est très important que le croyant honore et commémore, la veille et le jour du 15 Cha’bân, jour anniversaire de la naissance bénie du Maître en y accomplissant tous les actes cultuels spécifiques de cette occasion sacrée.(3)

Selon l’Imam al-Sâdiq (a.s), lorsqu’on a demandé à l’Imam al-Bâqir (a.s) quel était le mérite de la veille de la mi-Cha’bân, il répondit: «Elle est la meilleure nuit après la Nuit du Destin. Allah y accorde Sa Grâce à Ses serviteurs, et leur pardonne, par Sa Faveur. Efforcez-vous-y donc de vous rapprocher d’Allah – le Très-Haut – car Allah S’est juré de ne refuser jamais d’y accéder à la sollicitation d’un solliciteur, tant que celle-ci ne serait pas un acte condamnable. De même Allah a décrété cette nuit comme étant notre nuit à nous les Ahl-ul-Bayt, tout comme Il a fait de la Nuit du Destin comme étant la nuit de notre Prophète. Efforcez-vous donc d’y prier et louanger Allah – Le Très-Haut -».(4)

Se préparer pour la réapparition de l’Imam

Le croyant se doit de se préparer et de se tenir prêt pour la réapparition de l’Imam attendu (a.s), c’est-à-dire de se mettre en situation d’attente d’un grand événement et d’une haute autorité morale et spirituelle révérée, et de prendre conscience qu’il attend la rencontre, la présence et le gouvernement de l’Imam al-Mahdî (a.s).

Se préparer signifie dans ce cas: se doter d’une haute morale, éduquer son âme, parfaire sa conduite, perfectionner sa religion et sa piété afin qu’il soit digne de compter parmi les serviteurs et les soldats de l’Imam (a.s).

L’Imam al-Sâdiq (a.s) définit et résume ce devoir dans les termes suivants: «Quiconque aimerait avoir le plaisir de figurer parmi les compagnons d’al-Qâ’im (le Résurrecteur), doit attendre. Et dans cette attente, il doit se comporter avec piété et s’armer de nobles caractères».(5)

Se rappeler l’Imam pendant tous les actes

Le croyant doit se rappeler et présenter à sa mémoire l’Imam al-Mahdî (a.s) pendant tous les actes d’adoration, recommandées et obligatoires, y compris, ses prières quotidiennes obligatoires et penser non seulement qu’il est en présence d’Allah mais également en présence de Son représentant sur terre, lequel, comme observateur, le regarde et voit ce qu’il fait.

Par exemple, lorsqu’il dit dans ses prières: «Guide-nous dans le droit chemin, chemin de ceux que Tu as comblés de faveurs» (ihdinâ ç-çirât-al-mustaqîm-a, çirât-al-athîna an’amta ‘alayhim …), il doit se rappeler l’Imam al-Mahdî (a.s), car c’est lui le droit chemin et l’incarnation parfaite des faveurs d’Allah.

À lire aussi : Une autre vision de l’Imam Mahdi (A.J) : La question de l’Imam disséquée par Henri Corbin

Éprouver de l’amour pour l’Imam

Notre devoir de croyant est de prier et d’implorer Allah avec application et insistance de nous gratifier de la wilâyah de l’Imam al-Mahdî (a.s), c’est-à-dire de croire en lui, d’éprouver de l’amour et de l’amitié pour lui, et de lui obéir, car c’est de cette wilâyah que dépendra notre bonheur dans ce monde et dans l’autre monde. Et plus notre rapport avec cette wilâyah est solide plus notre position auprès d’Allah et auprès de son représentant (a.s) sera élevée.

Il est à noter qu’avoir la wilâyah ne dépend pas uniquement des efforts et de l’action du croyant, mais surtout et avant tout de la volonté d’Allah, il faut que les croyants continuent inlassablement à supplier leur Créateur de leur faire accéder à cette position privilégiée.

Allah -Gloire à Lui- dit: «Il pourvoit aux besoins de qui Il veut; Il est le Fort, le Tout-Puissant!».(6)

__________________________________________________

Notes:

1. Al-Kâfî, tome 2, p. 507, h. 3.

2. Al-Kâfî, tome 2, p. 508, h. 6.

3. Voir: Anthologie des Clés des Paradis (Mafâtîh al-Jinân) (français-arabe) édition: Abbas Ahmad al-Bostani, Livre 2: De la Précellence du Mois de Cha’bân, p. 195.

4. ‘Iqbâl al-A’mâl, tome 3, p. 315.

5. Al-Ghaybah d’al-Nu’mânî, p. 200, h. 16.

6. Sourate al-Chûrâ: 42/ 19.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here