PARTAGER

SHAFAQNA- Ce qui suit fait partie du livre En attendant le Mahdi (‘aj), Compilé, édité et traduit en français par Abbas Ahmad al-Bostani, sélectionné par SHAFAQNA.

Le but de la création de l’homme c’est de le transcender, de le perfectionner et de l’élever au plus haut degré de l’honneur, de la dignité et de la proximité d’Allah. Pour atteindre à cette position sublime, il lui faut emprunter la «Voie droite» (al-Sirât al-Mustaqîm) et ne pas en dévier.

En effet selon les hadiths il y a à chaque époque un Imam qui constitue la «Preuve d’Allah» auprès des hommes de cette époque et la Voie droite et de félicité dans les deux mondes. Ainsi, la seule voie qui conduit à la félicité à notre époque marquée par les épreuves, les calamités et les troubles, c’est l’Imam occulté et attendu, l’Imam al-Mahdî (‘aj)(1).

La Voie droite, c’est-à-dire l’Imam et la Preuve de l’Epoque, a, après Allah et le Prophète (a.s), des droits sur les croyants, droits que ceux qui aspirent à la félicité et à la guidance doivent acquitter, sans quoi, ils ne pourront jamais atteindre à celles-ci. Ce sont le respect scrupuleux de ces droits et leur acquittement qui constituent la crainte révérencielle d’Allah et la Voie droite, et qui nous conduiront vers le but de la Création, ou nous en rapprocheront.

Il est à noter que tous les devoirs des croyants envers l’Imam, que nous mentionnons ici sont à même d’être établis par des preuves solides, instrumentales (transmission de Hadith) et rationnelles.

 Connaître l’Imam

 L’un des plus importants devoir des croyants vis-à-vis de l’Imam al-Zamân (l’Imam du Temps) -qu’Allah hâte son Issue – c’est de rechercher à le connaître et le reconnaître à travers des preuves instrumentales et rationnelles. Il est évident en effet que nous devons tous connaître les traits caractéristiques et les particularités de l’Imam qui fait autorité (auquel nous avons l’obligation d’obéir) pour qu’il n’y ait pas méprise ou confusion et que l’on ne suive pas comme Imam quelqu’un qui ne l’est pas.

Il y a de nombreux hadiths qui mettent en avant l’obligation de connaître l’Imam. Le plus célèbre d’entre ces hadith est celui rapporté du Prophète (a.s): «Quiconque meurt sans avoir connu l’Imam de son époque, mourra en jâhilite (polythéiste obscurantiste)».(2)

À lire aussi : Une autre vision de l’Imam Mahdi (A.J) : La question de l’Imam disséquée par Henri Corbin

Il est clair que ce qu’entendent les Imams par «la connaissance obligatoire de l’Imam de l’époque», c’est en avoir une connaissance suffisante pour les guider vers leur félicité dans le monde ici-bas et dans l’au-delà, et pour les éloigner de la voie de l’égarement et des doutes. Cette connaissance est de deux sortes:

1- La Connaissance de la personnalité de l’Imam (a.s).

2- La Connaissance de la personne de l’Imam (a.s).

Pour accéder à cette connaissance il est nécessaire évidemment de consulter les uléma et leurs écrits sur ce sujet(3).

Mais schématiquement parlant, on peut accéder à la connaissance de la personnalité de l’Imam al-Mahdî par la connaissance des qualificatifs et des traits caractéristiques de l’Imamah et de tout Imam en général. Et lorsqu’on aura connu ainsi ces nobles traits propres à l’Imamah et à tous les Imams, on connaîtra par là-même la personnalité de l’Imam de l’Époque, car les 14 Infaillibles(4), dont le premier, celui du milieu et le dernier s’appellent tous les trois Mohammad, sont issus d’une même et seule lumière.

Il faut donc connaître d’une part, les mérites et les vertus communs à tous les Imams, et d’autre part les mérites et les vertus propres à l’Imam al-Mahdî (‘aj), afin de pouvoir connaître et cerner la personnalité de ce dernier.

Quant à la connaissance de la personne de l’Imam al-Mahdî (‘aj), elle s’acquiert par la connaissance précise de son prénom, de son nom, de ses surnoms et de sa généalogie, ainsi que de ses qualificatifs, ses traits caractéristiques, ses mérites et ses vertus, sans oublier surtout tous les traits circonstanciels de temps et de lieu qui lui sont liés et dont nous mentionnerons parfois un maximum et parfois un minimum de détails, selon les exigences de notre exposé.

À lire aussi : Les hadiths confirment l’existence de l’Imam Mahdi (A.J) et qu’il est bien le XIIe Imam d’Ahl-ul-Bayt

Ainsi, ci-après on peut connaître le minimum requis des détails relatifs à l’Imamah et à l’Imam en général à travers le hadith suivant de l’Imam al-Sâdiq (a.s): «La moindre chose que l’on doit connaître de l’Imam, est qu’il est pareil au Prophète, sauf qu’il n’est pas prophète, qu’il est son héritier, que lui obéir équivaut à l’obéissance à Allah et à Son Prophète, qu’il faut se remettre et se référer à lui dans toute affaire, et s’en tenir toujours à ce qu’il dit.

Quant à la connaissance de ses particularités circonstancielles de temps et de lieu, ainsi que la connaissance de ses actes et paroles, on peut se référer aux hadiths qui indiquent que l’Imam Résurrecteur (Qâ’im) aura cinq signes obligatoires dont : sa réapparition aura lieu après que la terre aura été remplie d’injustice et d’oppression; lorsqu’on aura entendu les deux Appels; après l’apparition d’une main sur la lune; l’apparition du rocher et du bâton de Moise sur sa main, etc.

Faire Connaître l’Imam aux autres

Il est du devoir des croyants aussi d’appeler les gens à leur Imam, de le leur faire connaître et de les orienter vers cette tâche.

Les preuves du caractère obligatoire de ce devoir sont nombreuses, dont l’obligation faite à chaque croyant de pratiquer «la commanderie du bien» (al-Amru bi-l-Ma’rûf), ainsi que le mérite spirituel du fait de guider les gens et de les amener vers la Vérité. Ainsi tout croyant se doit d’inviter les gens à leur Imam selon ses connaissances et ses capacités, en leur faisant connaître ses traits caractéristiques physiques et moraux, les choses et les événements qui lui sont liés, ainsi que leurs devoirs envers lui, afin qu’ils en fassent l’exemple à suivre.

Il va de soi qu’appeler les gens à la guidance et les orienter vers la bonne voie, non par la simple parole, mais surtout par les actes, est plus efficace.

Obéir à l’Imam

Cette obligation consiste à obéir aux instructions et directives de l’Imam aussi bien à l’époque de sa réapparition que pendant son occultation où cette obéissance se matérialise par le fait de suivre son exemple dans l’application scrupuleuse de la Chari’a et des préceptes de la Religion d’Allah.

En d’autres termes, obéir à l’Imam al-Mahdî (a.s), pendant l’Occultation, c’est obéir à ses ordres et aux ordres de ses nobles ancêtres, ainsi aux lois et statuts légaux qu’ils ont promulgués et que l’on trouve dans les nombreux livres de Hadith disponibles.

Citons quelques hadiths à titre d’illustration, qui pourraient nous servir de point de repère et nous suggérer l’attitude à adopter à cet égard:

L’Imam ‘Ali ibn al-Hussain (a.s) dit : «Sachez que les gens les plus détestables pour Allah sont ceux qui suivent les paroles d’un Imam sans suivre ses actes».(5)

L’Imam Ja’far ibn Mohammad al-Sâdiq (a.s) dit: «O masses de Chiites! Soyez pour nous un ornement et non une vilenie».(6)

Considérer la satisfaction de l’Imam dans toutes les affaires

Le croyant doit s’efforcer toujours de faire passer le désir de l’Imam de son époque avant son propre désir et rechercher son agrément à toutes époques et partout. Il faut qu’il réfléchisse à chaque affaire qui se présente devant lui ou dans laquelle il voudrait s’engager pour voir si elle est conforme à la volonté et à l’opinion de l’Imam ou non.

S’il voit qu’elle s’accorde avec les vues de l’Imam, il l’entreprend pour obtenir sa satisfaction et non pour satisfaire son propre désir, et s’il s’aperçoit qu’elle s’écarte de la ligne de son Imam, il la néglige pour contenter, là aussi, celui auquel il doit obéissance et dont il recherche l’agrément. De cette façon il opérera un rapprochement certain avec l’Imam, gagnera son amour et ses faveurs, et pourra espérer rejoindre le nombre de ses proches partisans.

_________________________________________________

Notes:

1. ‘Aj: abréviation de la formule: ‘ajjala-llâhu farajah-u (qu’Allah hâte son Issue) qu’on mentionne chaque fois que l’on évoque le nom de l’Imam al-Mahdî (‘aj).

2. Mu’jam Rijâl al-Hadîth, hadith 14, p. 206; Mustadrak Safînat al-Bihâr, tome 2, p. 147

3. Voir notamment: Al-Ghaybah d’al-No’mânî; Al-Ghaybah d’al-Tûcî; Al-Najm al-Thâqib d’al-Tabarsî al-Nûrî; Kamâl al-Dîn d’al-Sadûq; Bihhâr al-Anwâr (Kitâb al-Imâmah et Kitâb al-Mahdî al-Maw’ûd); Al-Kâfî, tomes 1 et 2.

4. Les 14 Infaillibles sont le Messager d’Allah (P), Mohammad ibn ‘Abdullah, sa fille Fâtimah (p), son époux l’Imam Ali ibn Abi Tâlib (p) et leurs 11 descendants qui forment avec l’Imam Ali les 12 Imams d’Ahl-ul-Bayt (p). La liste des 14 Infaillible s’établit ainsi 1-Le Prophète Mohammad ibn Abdullah, 2- Fatimah al-Zahrâ’, 3-L’Imam ‘Ali Ibn Abi Tâlib, 4-L’Imam al-Hassan ibn ‘Ali, 5-L’Imam Hussain ibn ‘Ali, 6-L’Imam Ali ibn al-Hussain, 7-L’Imam Mohammad ibn Ali, 8-L’Imam Ja’far ibn Mohammad, 9-L’Imam Mûssâ ibn Ja’far, 10-L’Imam ‘Ali ibn Mûssâ, 11-L’Imam Mohammad ibn ‘Ali, 12- L’Imam Ali ibn Mohammad, 13- L’Imam al-Hassan ibn ‘Ali, 14-L’Imam Mohammad ibn al-Hassan, al-Hujjah al-Mahdî)

5. Al-Kâfî, tome 8, Bâb 8, p.234, h. 312.

6. Al-Amâlî d’al-Cheikh al-Sadûq, p. 484, h. 17; Al-Wasâ’il, tome 8, p. 535, h. 18.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here