PARTAGER

SHAFAQNA – APS : “Nous prévoyons (…) que jusqu’à 250.000 Syriens rentrent en 2019”, a déclaré Amin Awad, qui dirige les opérations du Haut-Commissariat pour les réfugiés au Moyen Orient et en Afrique du Nord.

“Ce chiffre peut évoluer à la hausse ou à la baisse en fonction de la vitesse à laquelle nous levons les obstacles au retour”, a-t-il précisé.

Quelque 5,6 millions de Syriens sont réfugiés dans la région, parmi lesquels près d’un million sont nés après le départ de Syrie, pays en crise depuis 2011, selon les chiffres du HCR.

Depuis 2015, environ 117.000 réfugiés sont rentrés en Syrie, dont 37.000 cette année.

À lire aussi : La Syrie appelle la France, les Etats-Unis et la Turquie à quitter immédiatement son territoire

“Il s’agit de retours organisés, totalement volontaires, sécurisés (…) et bien sûr avec la participation du HCR”, a souligné M. Awad.

Malgré les prémices d’une fin prochaine du conflit qui a fait plus de 360.000 morts depuis 2011 et dévasté de vastes pans de territoire du pays, M. Awad a déclaré n’avoir pas constaté “d’accélération dans les retours”.

C’est, a-t-il expliqué, en raison de nombreux obstacles auxquels doivent faire face les candidats, dont “l’absence de documents confirmant leur identité et leurs titres de propriété”, ou “manque de services en matière d’éducation et de santé sur place”.

Le HCR a par ailleurs lancé mardi un appel pour une aide de 5,5 milliards de dollars pour soutenir les efforts d’accueil des réfugiés syriens en 2019 et 2020 en Turquie, au Liban, en Jordanie, en Egypte et en Irak.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here