PARTAGER

SHAFAQNA- Ce qui suit fait partie du livre Le Mahdi (Le Messie) Ou La Fin Du Temps, écrit par Mohammad Bâqer al-Sadr et traduit en français et édité par Abbas Ahmad al-Bostani, sélectionné par SHAFAQNA. 

Une question très importante: De quelle façon le représentant de Dieu pourra-t-il remporter la victoire décisive de la justice sur les entités injustes?

Une réponse précise à cette question dépendrait de la connaissance de la période ou de la phase historique où l’Imam al-Mahdî réapparaîtra sur la scène de la vie, et de la possibilité de concevoir ou de supposer les caractéristiques et les péripéties de cette phase, afin que l’on puisse se faire une idée de la forme que prendrait l’opération de changement et de la voie qu’elle emprunterait. Tant que nous ignorons tout de cette phase, de ses circonstances et péripéties, nous ne pourrons prévoir scientifiquement ce qui se passerait le Jour Promis; et si nous le faisons, ce serait de la spéculation qui repose plutôt sur des opérations purement intellectuelles que sur des fondements réels et concrets.

La seule supposition qu’on puisse admettre à la lumière des hadîths relatifs à ce sujet, et des expériences de grandes opérations de changement qui se sont produites à travers l’histoire, c’est celle selon laquelle Al-Mahdî réapparaîtrait à la suite d’un grand vide dû à un revers et à une crise aiguë de civilisation, que l’humanité subirait.

C’est ce vide-là qui permettra au nouveau Message de voir le jour; et c’est ce revers qui créerait l’ambiance (ou le terrain) propice à son acceptation. Mais le revers en question ne se produirait pas accidentellement par un pur hasard de l’histoire de la civilisation humaine.

À lire aussi : Imam Mahdi, en tant qu’un seul individu peut-il jouer un si grand rôle?

Il serait plutôt le résultat naturel des contradictions historiques (dans lesquelles il n’y aurait pas d’Intervention Divine) qui, ne pouvant pas conduire à une solution décisive, déclencheraient le feu qui anéantirait tout, avant que ne jaillisse la lumière qui permettrait d’éteindre ce feu et d’établir la Justice céleste sur la terre.

 

“Je me contente de ce bref exposé des idées qui sont détaillées dans l’ouvrage méritoire et encyclopé-dique sur Al-Mahdî, ouvrage pour lequel j’ai rédigé cette préface et qui est écrit par l’un de nos chers fils et disciples, le savant chercheur, Sayyed Muhammad al-Sadr(1). Il s’agit d’une encyclopédie inégalée dans l’histoire de la bibliographie chiite sur “Al-Mahdî”, quant à son intégralité, aux connaissances étendues qu’elle renferme, à la largeur d’ esprit, et la longue haleine scientifique dont elle témoigne, et quant aux mots adéquats et aux observations pertinentes qu’elle contient; c’est dire combien d’efforts louables l’auteur a déployés pour réaliser cette uvre unique en son genre. Je ne peux qu’être comblé de bonheur en pensant au vide que son ouvrage remplira, au service inestimable qu’il rendra et à l’auteur brillant et intelligent qu’il révélera.

J’implore Dieu de me donner le plaisir de voir celui-ci devenir l’une des célébrités de l’Islam. Louange à Dieu, Seigneur des mondes. Que le Salut soit à Mohammad et aux Membres purifiés de sa Famille. J’ai commencé la rédaction de ces quelques pages le 13 Jamâd al-Thâniyah 1397 de l’Hégire, et je l’ai terminée l’après-midi du 17 du même mois. Que Dieu me guide sur le Droit Chemin.” dit Mohammed Bâqer al-Sadr

1. A ne pas confondre avec l’auteur, Ayatollâh Sayyed Muhammad Bâqer al-Sadr dont il est parent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here