Que signifie le mot “chiite” ?

by Pey Bahman Z
chiite, Imam Ali (AS), Prophète (P)

SHAFAQNA– Le mot arabe, Shi’a (chiite), désigne littéralement « un groupe de personnes qui se réunissent dans un but précis » ou il signifie « un adepte », comme lorsque le Coran dit : « Du nombre de ses coreligionnaires, certes, fut Abraham. » (As-Saffat : 83)

Dans le langage islamique, cependant, le mot “chiite” en est venu à désigner trois significations assez différentes. Dans un sens, il fait référence à ceux qui aiment et soutiennent l’Imam Ali (AS), ses descendants et Fatima Zahra (SA), qui forment les gens de la Maison (Les Ahl al-Bayt (AS)) du Prophète de l’Islam (P). Aimer la Famille du Prophète (P) est un devoir islamique prescrit dans le Coran : « Dis : “Je ne vous en demande aucun salaire si ce n’est l’affection eu égard à [nos liens] de parenté. “» (Ash-Shura : 23) Dans ce sens, le “chiite” se réfère à tous les musulmans, car tous (sauf ceux appelés Nawaseb ou insulteurs) aiment les membres de la Maison du Prophète (P), même s’ils ne reconnaissent pas leur position de leader. L’Imam Shâfi’î – le fondateur de l’une des quatre écoles de jurisprudence sunnites – a écrit les lignes de poésie célèbres suivantes à la louange de la Famille (Les Ahl al-Bayt (AS)) du Prophète (P) :

Ô Ahl al- Bayt du Prophète (P) !

L’amour de vous nous a été enjoint par Dieu.

À votre dignité, il suffit

que la prière ne soit pas acceptée sans vous saluer.

À lire aussi: Shafaqna dictionnaire du chiisme dans les médias: Chiite

Un autre sens du mot “chiite” fait référence à ceux qui croient qu’en termes de connaissance et de vertu, l’Imam Ali (AS) était supérieur aux trois autres califes (à savoir, Abu Bakr, Umar et Uthman) mais considèrent toujours leurs règnes comme légitimes. Cela est particulièrement vrai pour l’école “Mu’tazila” de Bagdad. Cette signification de “chiite” peut être trouvée dans Mizan al-I’tidal et Sayr A’lam Al-Nubala’ de Shams Al-Din Muhammad Al-Dhahabi, qui accuse certains muhaddithin d’avoir des sympathies chiites, dont Al-Hakim Al-Nishapuri, qui jouit d’une grande réputation pour son rôle dans la préservation des Hadiths.

Le troisième sens du mot “chiite” fait référence à ceux qui suivent l’Imam Ali (AS) et ses descendants après la mort du Prophète (P) parce qu’ils croient que le leadership des musulmans a été confié à Ali et à sa progéniture. Ces personnes considèrent Ali (AS) comme le successeur (Wasi) du Prophète (P), soulignant le fait qu’Ali (AS) était connu pour posséder cette capacité et était mentionné comme « successeur » dans les poèmes et les discours, même du vivant du Prophète (P).

Comme le rapporte Hakim, lorsque l’Imam Ali (AS) a été tombé martyre, son fils, l’Imam Hassan (AS), a prononcé un discours, déclarant : « Je suis le fils du Prophète (P) et le fils du successeur du Prophète (P). » (1/172) Ibn Abi al-Hadid a également enregistré quelques pages de poésie dans lesquelles les Compagnons (Sahaba) et les successeurs (Tabi’un) du Prophète (P) ont fait référence à l’Imam Ali (AS) comme « le successeur » (1/143-150). C’est le sens du “chiite”.

 

Ce texte est traduit par shafaqna Français

Source : Sobhani Ayatollah Ja’far, Islam chiite : Histoire et doctrines, Chapitre 1

www.shafaqna.com

You may also like

Leave a Comment

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.