Quand Patrick Balkany confond musulmans et terroristes

70
PARTAGER

SHAFAQNA – Dans son message de vœux pour le Ramadan 2017, Patrick Balkany a indiqué que ce mois béni serait « annonciateur de la fin des attentats.

Ceux qui amalgament musulmans et terroristes le font généralement avec une once de subtilité supplémentaire. Patrick Balkany, le maire de Levallois-Perret, lui, ne fait pas dans le détail : le proche de Nicolas Sarkozy a, tout en souhaitant un bon mois de ramadan aux musulmans, estimé que ce mois béni serait sans doute « annonciateur de la fin des attentats. » L’homme politique, empêtré dans de nombreux affaires judiciaires, fait un raisonnement étonnant : selon lui, ce sont les musulmans qui posent des bombes, donc en période de ramadan, il risque de n’y avoir aucun attentat.

Une publication qui a fait (trop peu) réagir sur les réseaux sociaux.

Au-delà de l’insulte faite à tous les musulmans de France, Patrick Balkany semble méconnaître son sujet. Faut-il rappeler au maire de Levallois-Perret que l’an dernier, de nombreuses villes — d’Istanbul à Orlando, en passant par Bagdad et Magnanville — ont été touchées par le terrorisme ? Faut-il rappeler au dirigeant politique que l’attentat de Sousse, en Tunisie, s’était déroulé pendant le mois de ramadan ? Faut-il enfin rappeler à Patrick Balkany que, en 2016 et 2015, Abou Mohammed al-Adnani, porte-parole de Daesh, avait exhorté ses militants à faire du ramadan un « mois sanglant » pour les pays coalisés contre son organisation ? Tellement habitué à être jugé, Patrick Balkany a cette fois décidé de condamner tous les Français musulmans en les comparant à des terroristes.

Source : Muslim Post

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here