PARTAGER

SHAFAQNA – Le Muslim Post : C’est un off qui va faire couler beaucoup d’encre, révélé par Valeurs Actuelles dans son numéro qui sortira ce jeudi 1er novembre. Lors d’un entretien en tête-à-tête le 13 février dernier avec Gérard Collomb, l’ancien ministre de l’Intérieur, un journaliste du magazine a obtenu des informations sur le vivre-ensemble et l’immigration, qui font prendre un tout autre écho au discours alarmiste de Collomb lors de ses adieux à la place Beauvau.

Inquiet de la situation, Collomb assure en effet au journaliste que ce qu’il lit « tous les matins dans les notes de police reflète une situation très pessimiste. » « Les rapports entre les gens sont très durs, les gens ne veulent pas vivre ensemble », assurait-il. Avant d’enchaîner sur « la responsabilité de l’immigration » qui serait « énorme » dans ce déficit de vivre-ensemble.

À lire aussi : Une pétition en ligne soutenue par Obertone réclame un référendum sur l’immigration en France

D’où le fait d’avoir, avec Emmanuel Macron, « voulu faire changer la loi. » Mais le ministre de l’Intérieur d’alors va plus loin, affirmant que l’immigration légale poserait elle aussi problème. « On fait étape par étape. Mais ça reste un problème », assure Gérard Collomb. Quand le journaliste lui demande alors si l’on « n’a plus besoin d’immigration », le ministre répond : « Oui, absolument. » Gérard Collomb estime qu’il reste « cinq ans » à la France pour régler cette question, « pour éviter le pire. »

Cet avis semble partagé par Christophe Castaner, le remplaçant de Collomb place Beauvau, qui déclarait récemment : « Partout où l’on voit que la République recule, il faut agir. Reconquérir mètre carré par mètre carré la souveraineté républicaine. Ce sera un combat. » Reste à savoir si le nouveau ministre de l’Intérieur tentera lui aussi de mettre fin à l’immigration légale, semble-t-il voulue par Gérard Collomb autant que par Emmanuel Macron.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here