Pus de 20 ans après la guerre de Bosnie-Herzégovine, la mosquée de Travnik retrouve des couleurs

by Pey Bahman Z
Bosnie-Herzégovine, mosquée de Travnik

SHAFAQNA – Elle se dresse à nouveau fièrement à Travnik, au cœur de la capitale historique des gouverneurs de Bosnie, la mosquée Sulejmanija a retrouvé son lustre d’antan, du XIXème siècle.

Renaissant des ténèbres dans lesquelles l’effroyable guerre de Bosnie-Herzégovine l’avait plongée, la célèbre « mosquée colorée » se pare de belles couleurs, vingt-sept ans après le génocide de Srebrenica (juillet 1995) et le retour de la barbarie en Europe.

Vingt-sept ans après l’abominable massacre de 8 000 musulmans bosniaques, considéré comme le « pire massacre commis sur le sol européen » depuis le cataclysme de la Seconde Guerre mondiale, et après avoir réchappé miraculeusement à un véritable génocide architectural, la mosquée Sulejmanija, nommée ainsi en hommage au sultan Soliman le Magnifique, brille d’un nouvel éclat.

À lire aussi: La mosquée de Gazi Husrev-bey à Sarajevo + Photos


Réputée pour ses fresques et ornements de style ottoman somptueux, la mosquée emblématique de Travnik est la seule de Bosnie à être flanquée d’un minaret sur son aile gauche. Son riche passé, gravé dans la pierre et les mémoires, et ses couleurs flamboyantes ont été ravivés, sous le regard émerveillé de ses nombreux fidèles et, particulièrement ému, de huit hauts dignitaires religieux : les Muftis de Sarajevo, Bihać, Travnik, Tuzla, Gorasde, Zenica, Mostar et Banja Luka.

Source: Oumma

You may also like

Leave a Comment

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.