PARTAGER
Deux Syriens passent devant un portrait de Bachar el-Assad à Damas, le 9 juillet

SHAFAQNA – RT : Signe que la reconstruction du pays avance, les premières élections locales depuis 2011 vont se tenir en septembre en Syrie. «Les comités chargés des candidats ont validé 34 553 candidatures parmi 55 164 postulants, qui se disputeront 18 478 sièges», a ainsi déclaré le président de la Haute commission pour les élections, Sleiman al-Qaëd au quotidien Al-Watan, le 8 août. 

Ce dernier a précisé que le nombre de sièges à pourvoir était en nette hausse par rapport aux 17 000 des dernières élections, en raison de la transformation d’un grand nombre de villages en municipalités.

Les futurs élus disposeront par ailleurs de responsabilités accrues, selon le secrétaire général du conseil provincial de Damas, Bachar al-Haffar. «Ils devront établir des plans de développement, suggérer des projets d’investissements et prendre des décisions concrètes concernant la phase de reconstruction», a-t-il expliqué.

À lire aussi: Syrie : les forces gouvernementales reprennent Deraa, symbole de la rebellion anti-Assad

Si la reconquête du pays est en bonne voie – les forces gouvernementales ont en effet enchaîné des succès militaires décisifs ces dernières semaines à l’image de la reprise de Deraa, la ville qui a vu naître la révolte contre le président Bachar el-Assad en 2011 – les rebelles sont toujours ancrés dans certaines provinces. Ainsi à Deir ez-Zor, Hassaké, ni même à Deraa dont la reprise totale est récente, aucune candidature n’a été soumise pour ces élections.

Selon l’agence officielle syrienne Sana, le gouvernement pourrait mettre en place des centres électoraux spécifiques dans la ville de Hama afin de permettre aux candidats potentiels des zones qui échappent à son contrôle – notamment dans les provinces d’Idleb et de Raqqa – de s’enregistrer.

Le pays a organisé des élections législatives en 2016, tandis que le dernier scrutin présidentiel remonte à 2014, à l’issue duquel le président Bachar al-Assad avait été reconduit pour un nouveau mandat de sept ans. Fort de ses conquêtes militaires, le président Assad, soutenu par Moscou, a déclaré le mois dernier que la reconstruction de la Syrie constituait désormais sa principale priorité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here