PARTAGER

SHAFAQNA – Le Muslim post : Des portes-clés, des coques de portables, des tee-shirts ont récemment été retirés des magasins du quartier de Soho à New-York.

Ils ont en effet suscité l’émoi sur les réseaux sociaux. Les internautes ont dénoncé ces objets ressemblant aux caricatures de « blackface », avec des visages de Noirs aux lèvres épaisses et aux grands yeux.

C’est une passante avocate qui a la première alerté sur ces objets en vitrine d’un magasin Prada, en postant des photos sur son compte Facebook et Twitter. 

Prada a d’abord décidé de se défendre en assurant qu’il s’agissait « de créatures imaginaires sans référence intentionnelle au monde réel et certainement pas au blackface ».

À lire aussi : Le pacte mondial sur les migrations de l’ONU formellement approuvé à Marrakech

Mais la polémique prenant de plus en plus d’ampleur avec notamment l’appel au boycott de Prada, l’enseigne a finalement décidé de retirer les objets et de faire son mea culpa.

« La ressemblance de nos produits au blackface n’était pas du tout intentionnelle, mais nous reconnaissons que cela n’excuse pas les dommages causés. Désormais, nous nous engageons à améliorer nos formations à la diversité et nous allons former immédiatement un conseil consultatif pour guider nos efforts en matière de diversité, d’inclusion et de culture », a fait savoir le groupe italien.

Prada a également décidé de faire don des recettes des produits déjà vendus « à une organisation new-yorkaise qui lutte pour la justice raciale ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here