PARTAGER

SAHFAQNA – Katibîn: Les abeilles ont une importance capitale dans la survie de l’humanité, elles sont mentionnées plusieurs fois dans le Coran et ont même une Sourate à leur nom : Sourate 16 (An-Nahl).

Il existe trois choses importantes à connaître à propos des abeilles :

– Une rumeur circulerait selon laquelle les abeilles sont agressives. Cet insecte est trop souvent apparenté à un animal dangereux à cause de la piqûre qu’il peut causer. Mais savez-vous pourquoi une abeille pique-t-elle ? Tout simplement pour se sacrifier. Cela peut sembler étrange et quelque peu extrémiste mais une abeille ouvrière a pour objectif d’assurer le bon fonctionnement et la survie de la colonie. Ce sacrifice fait partie de sa mission. De plus, une abeille ne meurt après avoir piqué que si le dard reste prisonnier de la chair (ce qui est propre aux vertébrés).

– Le deuxième élément est le suivant : les abeilles sont responsables de 80% de la pollinisation des espèces de plantes et de fleurs dans le monde, et ont un lien direct avec 35% de ce que nous mangeons au quotidien. En Europe ce chiffre monte même jusque 84%.

Concrètement qu’est-ce que cela signifie ?

Cela signifie que non seulement le miel que nous aimons tant incorporer à notre thé dépend de ces petites bêtes mais également l’ensemble des végétaux mondiaux. Et donc, à travers eux les pommes, les poires, les carottes, les amandes, les oignons et les haricots, entres autres…

À lire aussi: Le Coran et son homogénéité formelle et substantielle

Ainsi, en France, environ 75% des 6000 espèces de plantes recensées (sauvages et cultivées) sont pollinisées par les abeilles et certaines d’entre elles en sont totalement dépendantes.

Malheureusement cette grandeur de chiffres liés à la pollinisation ne s’arrête pas là : 153 milliards d’euros c’est le chiffre auquel est parvenue l’INRA (L’Institut national de la recherche agronomique) concernant l’estimation de l’activité pollinisatrice des insectes (90% d’abeilles). Pour vous donner une idée plus concrète de ce qui correspond à une telle somme : il s’agit de l’équivalent du PIB Irlandais ! Pour être plus terre à terre et revenir à notre sujet, cela représente 9,5% de l’ensemble de la production alimentaire mondiale.

 – Troisième fait notable : aujourd’hui, les abeilles sont en danger de disparition. On a tendance à communiquer un peu moins sur le fait qu’il est crucial de les sauvegarder : abeilles et biodiversité, l’un ne va pas sans l’autre… En termes de chiffres, c’est encore plus marquant. Au niveau mondial, c’est depuis les années 80 que l’apiculture est confrontée à une mortalité anormalement croissante des colonies d’abeilles. Aux Etats Unis, 35% des ruches disparaissent chaque année. Pour nous concentrer plus particulièrement sur la France, on ne dénombre pas moins de 300 000 ruches qui périssent chaque année depuis 1995 ! Entre 1994 et 2014 nous sommes passés, en France d’une production de 30 000 tonnes de miel à 10 000 tonnes soit un recul de plus de 70% !

Mais qui est donc responsable de cette hécatombe ?!

Aucun scientifique ni aucune étude n’a encore démontré de façon chiffrée, précise et claire les causes de ce phénomène plus connu sous le nom du syndrome d’effondrement des colonies. Nous avons quand même quelles idées en tête à propos des principaux suspects.

À lire aussi: Miracle de beauté et de science: différents aspects de l’inimitabilité du Coran (partie 1)

En première ligne les produits chimiques, les insecticides, les pesticides et les OGM (responsabilité estimée à 55%).

Or, depuis près de 50 ans, les pesticides sont employés dans tous les pays : la contamination est planétaire. Aux Etats-Unis, par exemple, les pesticides sont responsables de la destruction de milliers de colonies d’abeilles chaque année.

En 1995, une nouvelle génération d’insecticides neurotoxiques est née et plus particulièrement le développement et l’utilisation massive de l’un d’entre eux : le néonicotinoïde.

L’objectif premier de ces nouveaux joyaux de la capitalisation financière mondiale reste, bien entendu, l’augmentation inconditionnelle du rendement. Cependant, il s’agit de produits très toxiques pour les abeilles puisqu’une fois absorbé au travers du butinage, ce dernier s’attaque immédiatement au système nerveux. Ainsi, celles-ci perdent tout sens de l’orientation, ne retrouvent plus leur chemin, sont totalement déboussolées et finissent par dépérir hors de la ruche.

Deuxième sur le podium des grands gagnants : les ondes électromagnétiques (responsabilité estimée autour de 30%).

Nous ne sommes pas sans savoir qu’à l’heure actuelle notre planète est tapissée par un champ invisible d’ondes électromagnétiques, dû, notamment, à l’utilisation massive des téléphones portables et des réseaux internet.

Ce que vous ne savez peut être pas c’est que les abeilles ouvrières retrouvent la ruche grâce à une particule de magnétites présente dans leur abdomen, et que tout est calculé au millimètre près. Ces signaux, émis par ces petites bêtes, ont une fréquence modulable entre 180 à 250 Hz quand la téléphonie GSM, elle, varie autour de 217 Hz.

Ainsi, les abeilles sont fortement perturbées par les mauvaises ondes, elles perdent leur sens de l’orientation, ne retrouvent pas la ruche et une fois encore finissent pas dépérir.

Les autres causes de cette tragique disparition des abeilles sont un mélange nauséabond de bactéries, de virus, de nouveaux prédateurs et de bêtise humaine.

Pour résumer rapidement toutes ces informations, c’est assez simple. En effet, en cas de disparition définitive des abeilles, les équilibres alimentaires du monde entier seraient profondément modifiés pour trois catégories différentes : les fruits, les légumes et les stimulants (café, cacao…). Difficile donc d’imaginer un repas auquel les abeilles n’auraient pas participé, de près ou de loin, par leur activité de pollinisation.

Pour rappel voici ce qui est dit dans le Coran :

« [Et voilà] ce que ton Seigneur révéla aux abeilles : « Prenez des demeures dans les montagnes, les arbres, et les treillages que [les hommes] font.

Puis mangez de toute espèce de fruits, et suivez les sentiers de votre Seigneur, rendus faciles pour vous. De leur ventre, sort une liqueur, aux couleurs variées, dans laquelle il y a une guérison pour les gens. Il y a vraiment là une preuve pour des gens qui réfléchissent. »  {Sourate 16 Verset 68-69}

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here