PARTAGER

SHAFAQNA – Ce qui suit fait partie du livre 180 questions sur l’islam par Ayatullah Nasir Makarim Shirazi, sélectionné et traduit par SHAFAQNA.

Prêter attention aux conditions d’acceptation des prières révèle de nouvelles réalités dans la question du dua, et manifeste son influence constructive. Dans les traditions islamiques, certaines des conditions (à prendre en considération) pour l’acceptation de ses prières sont les suivantes:

Afin d’avoir des réponses aux prières, tout d’abord, il faut s’efforcer de purifier l’esprit et l’âme, se repentir des péchés (passés), se lancer dans le développement de soi et chercher l’inspiration dans la vie des dirigeants divins.

Il a été rapporté que Imam as-Sadiq (a.s.) a déclaré: Aucun d’entre vous ne devrait chercher quelque chose auprès d’Allah, sauf s’il le loue et le glorifie d’abord, envoie des salutations au Prophète Noble (S) et sa progéniture sacrée, confesse à ses péchés et exprime son repentir d’eux; après avoir fait cela, il devrait alors chercher sa demande de Lui.1

 

S’efforcer d’avoir une vie pure, libérée des richesses usurpées, de l’oppression et de l’injustice, et s’abstenir d’acquérir des moyens de subsistance par des moyens illégaux.

Il a été rapporté que le Prophète Noble (S) a dit:

مَنْ أَحَبَّ أَنْ يُسْتَجَابَ دُعَاؤُؤَهُ فَلْيُطَيِّبْ مَطْعَمَهُ وَ مَكْسَبَهُ‏.

“Celui qui désire que ses supplications soient exaucées, devrait purifier sa nourriture et ses revenus.” 2

 

On ne devrait pas renoncer à combattre le mal et à inviter les autres vers Allah (s.w.t.).

C’est parce que les supplications de ceux qui délaissent ordonnance du bien et interdiction du mal ne sont pas exaucées. Le Prophète Noble (S) a dit: «Vous devez ordonner le bien et interdire le mal, sinon Allah fera que les méchants régneront sur les justes parmi vous, et quelle que soit la manière dont ils peuvent prier, (leurs prières) ne seront pas exaucées!»

 

Agir conformément aux engagements divins

La foi, les bonnes actions, la loyauté et la droiture (collectivement) forment une autre condition pour l’acceptation des prières.

Une fois qu’une personne, se plaignant au Commandeur des Croyants, Imam Ali (psl) à propos de ses prières n’a pas reçu de réponse, a dit: Malgré le fait qu’Allah (swt) a dit: “Invoque-moi, je te répondrai”, pourquoi est-ce que lorsque nous lui demandons, il ne répond pas à nos prières?

L’imam (a.s.) a répondu:

إِنَّ قُلُوبَکُمْ خَانٍ بِثَمٌنِيَةِ خِصاَلٍ.

«Vos coeurs (et pensées) sont devenus infidèles à travers huit choses (et c’est la raison pour laquelle vos prières restent sans réponse):

  1. Vous avez acquis la connaissance d’Allah (s.w.t.) mais vous n’accomplissez pas ce qui lui est dû; par conséquent, votre connaissance de Lui n’a pas profité à votre état!
  2. Vous avez exprimé la foi en Son Messager mais (plus tard) avez continué à vous opposer à ses coutumes; où est alors le rendement de votre foi?
  3. Vous avez lu son livre, mais vous n’avez pas agi en conséquence; vous avez déclaré: “Nous avons entendu et nous obéissons”, mais ensuite vous vous êtes élevé contre lui!
  4. Vous dites: “Nous craignons la punition d’Allah”, mais vous accomplissez perpétuellement des actes qui vous rapprochent de sa punition.
  5. Vous prétendez être avide de la récompense d’Allah, mais vous continuez à accomplir des actes qui vous éloignent de ses récompenses.
  6. Vous consommez les bienfaits d’Allah mais ne lui faites pas d’actions de grâces.
  7. Vous avez reçu l’ordre d’être l’ennemi de Shaytan (alors que vous esquissez des plans pour vous lier d’amitié avec lui); vous prétendez être son ennemi mais, en pratique, vous ne vous opposez pas à lui.
  8. Vous placez dans un grand examen les fautes des autres, mais méprisez commodément vos propres fautes; Dans un tel état de choses, comment voulez-vous que vos prières soient exaucées lorsque vous avez fermé vos portes? Soyez pieux, rectifiez vos actions et invitez le bien et interdisez le mal afin que vos prières soient exaucées.»4

Ce Hadith significatif déclare explicitement: «La promesse d’Allah de répondre aux invocations d’un suppliant n’est pas absolue, mais conditionnelle – la condition étant que vous remplissiez vos propres engagements et alliances; Cependant, la réalité est que vous avez rompu votre engagement de huit façons. Si vous deviez y mettre fin, vos prières seraient exaucées. »

Une autre condition pour l’acceptation de ses prières est d’y adjoindre des efforts et un travail acharné. Dans l’une des courtes paroles du Commandeur des Croyants, Imam Ali (a.s.), nous lisons:

أَلدَّاعِي بِلاَ عَمَلٍ كَالرَّامِي بِلاَ وَتَرٍ.

“Un suppliant (qui prie) sans effort est comme un archer sans corde!” 5

Étant donné que la corde d’arc est un moyen de propulser la flèche vers la cible, l’influence de «l’effort» sur l’efficacité de du’a devient évidente.

Les cinq conditions ci-dessus sont illustratives de la réalité que non seulement du’a ne deviendrait pas un substitut aux moyens naturels et des mesures ordinaires dans le but d’atteindre un objectif mais plutôt, pour que la supplication soit répondue, il devrait se produire une transformation complète dans la vie du suppliant – son regard devrait être révisé et ses actions passées devraient être passées en revue.

Compte tenu de ce qui précède, ne semble-t-il pas que caractériser le dua comme étant narcotique et soporifique indique soit un manque de connaissance, soit un motif sinistre?

 

Notes:

  1. Safinatul Bihar, vol. 1, pg. 448, 449
  2. Ibid.
  3. Ibid.
  4. Safinatul Bihar, vol. 1, pg. 448
  5. Nahjul Balagha, Short Sayings 337
  6. Tafsir-e-Namuna, vol. 1, pg. 643

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here