PARTAGER
Ferdinand Lewis Alcindor, Islam, NBA, Malcolm X

SHAFAQNA – Alnas: Il vient de publier une lettre dans laquelle il explique pourquoi il s’est converti à l’Islam. Dans celle-ci, il explique :

«Mon père était flic avec un ensemble de règles, j’ai fréquenté une école catholique avec des prêtres et des religieuses avec plus de règles, et j’ai joué au basket pour des entraîneurs qui avaient encore plus de règles. La rébellion n’était pas une option.»
L’ancien joueur de NBA explique :
«Le consensus du public blanc semblait être que les noirs n’étaient pas très bons. C’étaient des gens opprimés qui avaient besoin de l’aide des Blancs pour obtenir les droits qui leur étaient dus. Ou ils étaient perçus comme des fauteurs de troubles radicaux voulant attaquer des maisons et des filles blanches. Les «bons noirs» étaient des amuseurs heureux, soit dans le show-business, soit dans le sport, qui devaient montrer leur gratitude. Je savais que cette réalité était en quelque sorte fausse – que quelque chose devait changer. »
Le joueur explique ensuite s’est alors intéressé à la vie de Malcolm X, en lisant notamment sa biographie.
Le champion de NBA Abdul-Jabbar raconte :
 «J’ai été fasciné par l’histoire de Malcolm sur la façon dont il s’est rendu compte qu’il était victime d’un racisme institutionnel qui l’avait emprisonné bien avant son arrivée dans une véritable prison. C’est exactement ce que je ressentais: emprisonné par une image de qui j’étais censé être.»

À lire aussi: États-Unis: Le rôle des musulmans noirs dans le mouvement américain pour la défense des droits civiques

Les fans de NBA ont pris sa conversion comme une trahison
C’est alors qu’il décide de consacrer son temps à l’étude de l’Islam. Tout comme l’avait fait Malcolm X, converti à cette religion. Et il ne lui a pas fallu longtemps pour abandonner la religion baptiste et se tourner complètement vers l’Islam à l’âge de 24 ans. Pour lui, cette religion est celle de vérité, celle qui l’a réconcilié avec son identité et lui apporté la paix.
Certains fans de NBA ont pris sa conversion pour une trahison. Ses parents n’étaient pas non plus satisfaits. À ce sujet, il a expliqué :
«La conversion est une entreprise risquée car elle peut entraîner la perte de la famille, des amis et du soutien de la communauté.»
Peu de temps après, il se rend en Arabie Saoudite pour apprendre la langue arabe, étudier le Coran et bien sûr, effectuer le pèlerinage.
Au sujet de ses fans qui l’appellent toujours pas son ancien surnom « Lew », il déclare :
 «Ils ne comprennent pas que leur manque de respect pour mon choix spirituel est insultant. C’est comme s’ils me voyaient comme une figurine de jouet, n’existant que pour décorer leur monde comme ils l’entendent. Plutôt que comme un individu avec sa propre vie.»
Encore aujourd’hui, âgé de 73 ans, Abdul-Jabbar est considéré comme le meilleur marqueur de la NBA de tous les temps. En effet, il a remporté 6 titres NBA sont 5 avec les Lakers de Los Angeles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here