PARTAGER
Share Femmes de Gaza souffrant de cancer et réclamant des soins

SHAFAQNA – Oumma : Israël a refusé 833 demandes de permis pour sortir de Gaza au premier trimestre 2018, sous prétexte que les demandeurs auraient eu des liens familiaux présumés avec le Hamas, rapportent les ONG Adalah, Gisha, Al Mezan et Physicians for Human Rights.

“Refuser aux patients l’accès à un traitement médical au motif qu’ils ont des liens familiaux avec des membres du Hamas est une violation du droit international et est complètement immoral”, ont indiqué ces organisations dans un communiqué commun.

L’autorisation de sortir de Gaza “n’est pas un droit acquis”, a précisé le Cogat israélien dans un communiqué envoyé à l’AFP, pour clore toute discussion à propos du renforcement par Israel de ce blocus terrestre, maritime et aérien qui dure depuis plus de 10 ans, de manière totalement inégale, et sans que nos gouvernants lèvent le petit doigt, y compris quand certains de leurs ressortissants sont kidnappés par l’armée israélienne dans les eaux territoriales de Gaza.

À lire aussi: Comment Israël a intensifié son programme de colonisation après la victoire électorale de Trump

Parmi les Gazaouis assassinés lors de la manifestation de vendredi dernier, Majdi Ramzi Kamal al-Satari, 11 ans, tué d’une balle dans la tête à Rafah et Mumin Fathi al-Hams, 16 ans, visé dans le dos et mort de ses blessures le lendemain, rapporte Defense Children International.

Et parmi les quelque 150 blessés de nombreux soignants, femmes, enfants et journalistes, dont 6 sont toujours dans un état critique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here