PARTAGER

SHAFAQNA – Le Muslim Post : L’annonce a été faite par le ministère omanais des Affaires étrangères qui précise dans un communiqué qu’une mission allait se rendre à Ramallah (Cisjordanie), siège de l’Autorité palestinienne, pour préparer l’ouverture de cette mission diplomatique.

« En soutien au peuple palestinien, le sultanat d’Oman a décidé d’ouvrir une mission diplomatique avec rang d’ambassade dans l’Etat de Palestine », a indiqué le ministère dans son communiqué mis en ligne sur Twitter.

Oman sera ainsi le premier pays arabe du Golfe [Persique] à avoir une ambassade à Ramallah.

Le sultanat a boudé la conférence organisée à Bahreïn sur le volet économique du plan de paix américain par Jared Kushner, conseiller et gendre du président Donald Trump.

À lire aussi : Oman veut de « vrais accords » entre Israël et les pays arabes

Le volet politique de ce plan, qui devrait être dévoilé en novembre après les élections israéliennes, ignorerait l’idée d’un règlement du conflit au Proche-Orient sur la base de deux Etats, un israélien et un palestinien, longtemps défendue par la diplomatie américaine.

Paradoxalement, le sultanat d’Oman paraissait jusqu’ici parmi les rares pays à avoir des contacts avec Israël.

Le sultan Qabous d’Oman a reçu en octobre 2018 à Mascate le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

En février de la même année, Youssef ben Alaoui Abdallah, ministre omanais en charge des Affaires étrangères a été l’un des rares responsables arabes à se rendre sur l’esplanade des Mosquées, troisième lieu saint de l’islam, à Jérusalem-est, secteur palestinien de la ville sainte occupé et annexé par Israël.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here