PARTAGER
Paris

SHAFAQNA – Iqna : Les symboles de l’œil et de la nuit se retrouvent un peu partout dans les cultures d’Islam. Dans le Coran, c’est lors d’un voyage nocturne et céleste – l’Isra – que le prophète Mohammad reçoit le message divin; et au cours de la nuit du doute chaque musulman est invité à observer le hilal, fin croissant de lune dont l’apparition annonce le mois de ramadan.

Il est aussi bon de rappeler qu’entre les 9e et 11e siècles, les progrès dans le développement des outils mathématiques et dans l’observation du ciel sont considérables grâce à des savants musulmans qui reprennent les anciens travaux grecs, persans et indiens.
L’exposition L’Oeil et la Nuit à l’Institut des Cultures d’Islam revient sur ces liens ténus, du 19 septembre 2019 au 9 février 2020. Originaires d’Afrique, du Moyen-Orient et d’Europe, les dix-huit artistes présents dans l’exposition questionnent notre perception du monde pendant ces heures nocturnes, à la croisée des sciences, du mystique, du politique et des illusions.
L’exposition se divise en trois parties : la première aborde l’expérience de la nuit noire comme source de connaissance et de révélations; la seconde partie propose ensuite de parcourir des nuits aux lueurs inquiétantes et mouvantes, lieu de solitude et d’adversité. Enfin, l’exposition s’achève sur les nuits artificielles, entre éclipses et illusions.
De nombreuses animations sont organisées autour de l’exposition telles qu’un concert de transe électro, des lectures, des projections, des visites guidées, des spectacles, des conférences et des débats. Des initiations à l’astronomie et à la langue arabe sont également attendues. Les enfants pourront, quant à eux, profiter de ciné-goûters et d’ateliers créatifs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here