PARTAGER
Occultation, Imam Mahdi

SHAFAQNA – Dans chapitre 76 de son livre Usul al-KafiSheikh al-Kulayni a raconté les hadiths suivants au sujet de  “ L’Imam Mahdi (a.s)  ”:

En fait, le désir et l’objectif de l’illustre Sheikh al-Kolayni dans ce Chapitre est de démontrer et de prouver d’une manière irréfutable et spécifique que l’Imâm Hassan-é Askari [as] avait bel et bien eu un fils, et que plusieurs personnes l’avaient vu, avant quil n’entrât dans l’Occultation [i.e. Mineure et Majeure] et qu’il y avait en effet un mandat pour son Imâmat. ll faut ajouter aussi que pour mener à bien cette mission, il choisit les Ahâdîs dans lesquels il était lui-même le narrateur, dans la chaîne de transmission; et pour cela, il y a une différence entre le “Kâfi” et d’autres grandes œuvres, telles que “Béhârol Anvâr” d’Allâmeh Madjléssi. Pour cela, Cheikh Koléyni ne fait aucune référence, au sujet de la position historique spéciale de l’Imâm Mahdi [as], ou aux Ahâdîs, rapportés de la sainte personne du Prophète [p] et qui annonçaient tous, l’apparition et le soulèvement de cette figure sanctissirne, dans la fin des temps. De toute façon, la meilleure explication au sujet de l’Apparition de Mahdi [as] fut donnée par une personne qui ne croyait pas lui-même à sa Venue et qui renia la validité des Ahâdîs concernant cette question. C’est à dire, le célèbre historien Abdér’Rahmân Ibn-é Moharnmad Ibn-é Khaldoun dans son “Introduction” très célèbrée pour son grand ouvrage historique. ll écrivit:” Tous les Musulmans acceptent cette ferme croyance qu’à la fin des temps, un homme de la [sainte] Famille du noble Prophète [p] apparaîtra sans aucun doute et qui fortifiera l’Islam et fera triompher la Justice et l’Équité. Tous les Musulmans le suivront et il dominera sur tout le territoire Islamique. ll sera appelé “Mahdi”…”
[volume 1 -page 260]; nous voyons donc que l’Apparition et la Manifestation de Mahdi n’est pas uniquement une croyance sectaire [comme pour le cas des Chütes], mais une croyance commune et générale pour tous les Musulmans; et cette croyance, exprimée par Ibn-é Khaldoun n‘était pas
uniquement professée par
cet auteur, mais aussi par d’autres savants érudits Islamiques; or, selon Ibn-é Khaldoun il y a des Ahâdîs au sujet de Mahdi qui sont tous, justes et correctes [authentiques] [i.e. Sahih], selon la base et le fondement de l’évaluation faite pour les Ahâdîs. Or, certains Ulémas
[savants érudits] ont déclaré qu’il y a des Ahâdîs incrédibles et loin de toute authenticité à ce sujet, et réfuté catégoriquement cette seconde explication par Ibn-é Khaldoun. Ahmad Moharnmad
Châkér
l’un des plus grands savants au sujet des Ahâdîs et du Tafsir a déclaré:” La croyance en Mahdi n’est pas une croyance spécifiquement Chiite, car cest un fait qui a aussi été rapporté et cité par les Sunnites, à travers de nombreuses chaînes de transmission, et par les proches compagnons du noble Prophète [p], de sorte quil ne reste absolument aucun doute quant à la véracité et à la vérité de cette croyance.”

À lire aussi : Quels sont nos devoirs envers l’Imam Mahdi (A.J) pendant l’Occultation? (Partie 5)


De toute façon, au moins 46 livres écrits et rédigés par 35 auteurs qui n’étaient pas Chiites, affirment et confirment sans le moindre doute, ce fait sur Mahdi et son Apparition, et quant aux
écrivains Chiites, au moins 44 livres portent le titre de: Al-Ghéybah[i.e. l’Occultation] et dinnombrables ouvrages sur l’Imâm Mahdi [as]. Le livre le plus célèbre a été rédigé par l’illustre Cheikh Abou Abdéllâh Mohammad Ibn-é Ibrâhîm Al-Kâtéb An-No’mâni Ibn-é Ab Zéynab [mort en 360 A.H] [que la Miséricorde d’Allah lui soit accordée] intitulé:” Al-Ghéybah”; ensuite les ouvrages écrits par l’illustre Cheikh Sadough [que la Miséricorde d’Allah lui soit accordée] :
“Kamâlo Dîne va Tamâmo Némah, et aussi par l’illustre Cheikh Toussi [que la Miséricorde d’Allah lui soit accordée]: ” Al-Ghéybah” qui sont tous, au sujet de Mahdi et de son Occultation.
En ce qui concerne l’Occultation de l’Imâm Hodjjat Ibn Hassan-é Askari, l’Imâm Mahdi [as], il faut dire quelle est divisée en deux phases ou périodes: la Mineure et la Majeure [i.e. AlGhéybato Soghrâ et Al-Ghéybatol Kobrâ]. Durant l’Occultation Mineure, il y avait des ambassadeurs [i.e. agents- représentants- délégués] connus comme “Navvâb” qui agissaient comme les intermédiaires soumis et obéissants de l’Imâm pour les gens. Certains de ces ambassadeurs étaient connus par leur nom [i.e. An-Nâyébol Mansous Alay’h] et d’autres non. Dans le premier
cas, ils étaient
des “Navvâb Khâss”, ou spécifiques qui sidentifiaient par leur nom et dans le deuxième cas, ils étaient des “Navvâb Âmm” [ou communs] qui pouvaient être n’importe qui, mais possédant certains caractéristiques particuliers. Les premiers s’intéressaient aux questions spécifiques et les seconds aux questions générales.
Le premier groupe était seulement composé de quatre hommes, et ils se succédèrent l’un après l’autre la mort du précédent Nâyéb]. Après la mort du dernier dentre eux, l’Occultation
Majeure s
initia pour l’Imâm [as]. En ce qui concerne le lieu de résidence de l’Imâm [as], selon la croyance Chiite, il faut dire que c’est un lieu inconnu de tous, excepté bien-sûr, pour les quatre
“Navâb” qui savaient très bien se trouvait l’Imâm [as], pour pouvoir lui communiquer les faits importants. Dans l’Occultation Majeure, il y a eu des exemples dans lesquels cétait l’Imâm [as]
lui-même venait en contact direct avec une personne particulière pour lui faire savoir une chose spécifique, mais ce n’était guère un fait répétitif qui se réalisât souvent et régulièrement. Et selon
la doctrine Chiite, même si l’Imâm [as] apparaît devant quelquun, il ne lui donnerait aucune instruction spécifique, mais seulement une Connaissance utile; ainsi donc, celui qui prétend
avoir reçu des instructions spécifiques ou des Commandements de la part de l’Imâm Mahdi [as] est un falsificateur et un menteur, et cette prétention en elle seule, prouve la falsité de ses dires.
Par con
quent, personne ne sait où il vit, où il se trouve, et où se trouve son lieu de résidence.
De même il y a eu des occasions où plusieurs personnes, se trouvant en différents lieux, avaient rencontré l’Imâm et ceci indique que l’Imâm peut se trouver en diffrents lieux, en même temps.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here