France : les actes anti-musulmans au premier trimestre 2017

116
PARTAGER

SHAFAQNA – Les actes anti-musulmans ont été pointés de nouveau en baisse au premier trimestre 2017, en repli de 38 % par rapport à la même période de 2016, a annoncé l’Observatoire national contre l’islamophobie au Conseil français du culte musulman (CFCM).

Au total, 26 actes anti-musulmans ont été comptabilisés sur les trois premiers mois de l’année (42 au premier trimestre 2016), sur la base des plaintes et mains courantes déposées auprès des services de police et de gendarmerie, a précisé le président de l’observatoire, Abdallah Zekri. Ces actes se ventilent en 18 actions (violences, dégradations, etc., -18 %) et 8 menaces (propos, inscriptions, courriers injurieux…, -60 %).

« À prendre avec des pincettes »

Après une année 2015 record dans la foulée des attentats djihadistes de janvier et novembre à Paris, les actes anti-musulmans avaient été enregistrés en forte baisse (-57,6 %) sur l’année 2016 (182 faits contre 429).

Mais les nouveaux chiffres, comme les précédents, « sont à prendre avec des pincettes », a estimé Abdallah Zekri, soulignant que « les cadres musulmans hésitent à porter plainte à chaque fois ».

Des faits sous-déclarés

Le ministère de l’Intérieur a d’ailleurs conscience que les faits sont sous-déclarés par les victimes, qui doutent parfois de la possibilité de voir aboutir une plainte.

Pour lutter contre ce phénomène, les autorités comptent notamment sur l’élargissement du dispositif de pré-plainte en ligne aux faits de discriminations et aux infractions de presse à caractère raciste, antisémite ou discriminatoire, qui doit faire prochainement l’objet d’une expérimentation.

Source : Ouest-France

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here