PARTAGER

SHAFAQNA – Le Muslim Post : Des habitants vivant dans la préfecture autonome d’Ili Kazakh dans le Xinjiang, ont été conviés à des événements marquant la célébration du nouvel an chinois.

Une invitation qu’ils n’ont pas pu décliner, menacés d’être envoyés dans des camps de rééducation s’ils refusaient, selon les témoignages rapportées par Radio Free Asia (RFA).

Selon le rapport de RFA, des fonctionnaires auraient livré du porc à des ménages musulmans et auraient aussi insisté pour que des décorations traditionnelles du Nouvel An soient affichées à l’extérieur, signes de la culture chinoise.

À lire aussi : Chine : 2000 Kazakhs autorisés à quitter le Xinjiang

Les responsables ont distribués « des cadeaux liés aux porcs à la population locale, car 2019 est l’année du cochon » explique Dilxat Raxit, porte-parole du groupe des exilés World Uyghur Congress.

« Ils obligent également les Ouïghours à boire de l’alcool, pour montrer qu’ils ne souscrivent pas à des croyances religieuses extrêmes et ne manquent pas de respect à la culture chinoise traditionnelle », ajoute t-il.

Déjà l’année dernière, les musulmans du Xinjiang auraient été forcés de manger du porc, selon un rapport publié par l’ONG chrétienne ChinaAid.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here