PARTAGER

SHAFAQNA – IQNA : Le journal émirati Al-Ittihad a passé en revue les œuvres ce musée dans un article intitulé « Voyage dans les arts islamiques », où il déclaré que les œuvres de ce musée décrivent la transformation de l’art aux diverses périodes islamiques et dans différentes parties du monde musulman, en particulier dans les pays qui sont à l’origine de la civilisation islamique comme l’Égypte, l’Iran, l’Inde, l’Irak, le Cachemire et la Syrie.

« Ce musée comprend des tableaux, des boîtes à bijoux, des pièces en marbre, des textiles précieux tissés à la main, des tissus de soie, des bijoux, des poteries et des plaques gravées d’écritures arabes. Les experts du Musée d’art islamique tentent de fournir aux visiteurs un aperçu de l’histoire, de l’originalité et des méthodes artistiques utilisées pour créer ces œuvres afin de mieux en comprendre la beauté. La représentation des arts islamiques et l’expression des concepts humains ainsi que leurs dimensions esthétiques et leur évolution au cours des siècles, sont l’une des priorités de ce musée. Ce musée fournit des informations sur l’histoire de chacune des œuvres d’art, le lieu de sa création et son impact sur les arts islamiques », précise cet article.

À lire aussi : L’ISESCO annonce 2019 comme l’année de l’héritage du monde islamique

Ce qui attire l’attention des visiteurs du Musée d’art islamique est la capacité des responsables à placer chacune de ces œuvres dans son contexte historique et culturel, afin que les visiteurs puissent comprendre la diversité sociale et culturelle des différents pays, et plonger à la fois, dans l’univers des tapis persans et des tissus du Cachemire. La diffusion de musiques arabes, indiennes et occidentales en harmonie avec les œuvres, a pour but d’harmoniser et de mieux comprendre les aspects artistiques et civilisationnels de ces œuvres. La musique soufie et les danses rituelles, et l’utilisation d’instruments de musique célèbres de l’Inde sont présentes dans le secteur de la bijouterie et les autres sections du musée qui participe directement à la production d’œuvres d’art et à la vente partielle de ces œuvres. Parmi les autres parties intéressantes de ce musée, citons le café arabe.

« Depuis de nombreuses années, nous réfléchissons au développement de nos activités afin de présenter l’histoire de l’art dans l’histoire de l’Islam. En 2006, nous avions choisi Dubaï mais Abu Dhabi a aussi mis au point un projet de musées complet auquel nous souhaitons également adhérer. Ce musée a été construit en trois ans et s’inspire dans son style architectural de la mosquée Sheikh Zayed d’Abu Dhabi située à 500 mètres du musée », a déclaré Kajro, directeur du département des ventes et de création d’œuvres d’art dans différents pays du monde, et responsable de cette exposition.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here